Les beaux gosses

Facebook, son portail pour les jeunes est... complètement raté

Le 15 mai 2018

Le réseau social de Mark Zuckerberg a lancé sa plateforme d’informations pour les millennials. Ce « Portail pour les jeunes » prête au mieux à sourire, au pire à grincer des dents.

Après Oui-Oui à la fête, Oui-Oui à la plage et Oui-Oui a perdu son bonnet, Oui-Oui va donc pouvoir se créer une « Page » sur Facebook car, c’est officiel, les « jeunes » ont aujourd’hui un guide d’utilisation pour « liker » et publier correctement.

À l’heure où les 15 à 24 ans passent désormais plus de temps sur Snapchat que sur Facebook, le réseau a tout intérêt à les attirer... et à rassurer leurs parents échaudés, entre autres, par le scandale des fuites de données Cambridge Analytica. Le réseau social distille donc ses conseils « pour apprendre aux adolescents à (l’) utiliser » en toute sécurité, sans ironie aucune.

Le communiqué de presse indique que « l’éducation et la sécurité des jeunes est (une) priorité », raison pour laquelle Facebook souhaite « communiquer simplement (ses) précieux conseils ».

En fait de conseils simples, il s'agit surtout d'une interminable tartine d’« informations pédagogiques » sur l’utilisation des fonctionnalités, des notifications ou de conseils pour comprendre la « Politique d’utilisation des données ». Étonnés par ce guide indigeste, nous avons souhaité en savoir plus et avons contacté Facebook qui n’a pas donné suite immédiatement à notre demande.

Tuto organisation d’événements

Facebook semble manifestement avoir passé du temps à mettre à disposition des « collégiens et lycéens » des « informations pédagogiques » en 60 langues. On y apprend par exemple qu’une « Page » est un « endroit idéal pour parler de (son) animal de compagnie », accompagné d’un petit guide pratique en quatre étapes pour créer la sienne. Quant aux « Événements », ils sont un « excellent moyen d’organiser des rassemblements en ligne ou hors ligne » et les « Groupes » un « lieu de rassemblement de communautés diversifiées et florissantes ». Le tout accompagné de logos sous forme de gif, censés, probablement, engager à l’action en toute sécurité, puisque dans l’onglet dédié on rappelle au « jeune » qu’il peut, comble de l’ironie, protéger ses données en utilisant « des mots de passe sûrs ». « Un premier bon réflexe».

Qu’on se le dise, le « jeune » aura un choix à faire : réviser le bac où le brevet ou réviser les politiques de sûreté de Facebook. Comme si, définir son cercle d’amis et le nombre de ses notifications requerrait une expertise niveau MBA, avec option communication et marketing digital, of course.

Enfin, si la sécurité de ses données intéresse le « jeune », la politique d’utilisation des données est cachée dans un minuscule lien « voir la suite » avec un jeu de questions-réponse. Là encore, pas sûr que cela l'amuse, vu le pavé indigeste. Bon appétit, bien sûr.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour