Keynote F8 Facebook

Facebook dating, Oculus Go... F8, les 7 annonces qu'il faut retenir de la grand-messe de Facebook

Le 2 mai 2018

Lors de la conférence F8 à San José (en Californie), Facebook a annoncé la sortie de ses dernières fonctionnalités et sorties. À l’honneur, le casque Oculus et Facebook Dating.

« Nous avons la responsabilité d’avancer, de continuer à bâtir des outils pour rapprocher le monde », a déclaré Mark Zuckerberg. Ce 1er mai, le patron qui a été entendu devant la Justice américaine il n’y a pas plus d’un mois, a réussi à faire preuve d’humour et d'autodérision - une fois n’est pas coutume - devant les 5 000 personnes réunies pour la grand messe-annuelle du F8 à San José, calquée sur les Keynotes du défunt Steve Jobs. Le fondateur a dévoilé les prochaines nouveautés du réseau aux 2,13 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois.

Facebook se lance dans le Dating

Après le travail, les informations, et les amis bien sûr, le réseau social se lance à l'assaut du coeur des célibataires. En un clic, les futurs amoureux pourront se créer un profil, uniquement visible par les personnes avec qui vous n’êtes pas amis (pour éviter de tomber sur son ex sur Tinder ou Bumble #trueStory). « Les matchs seront recommandés en fonction des préférences de rencontres, des choses en commun et des amis communs. Ils auront la possibilité de découvrir d’autres personnes ayant des intérêts similaires grâce à leurs groupes ou événements », explique Facebook. Mark Zuckerberg a annoncé par ailleurs qu’il s’agissait bien de relations sérieuses et non pas de plans d’un soir. Of course !

 

Workplace by Facebook : le travail en équipe vu par Facebook

Facebook dans les fonctionnalités de Workplace, destiné au travail en équipe. Encore peu répandu en France, plus de 30 000 sociétés dans le monde ont choisi d’utiliser Workplace dont Spotify, Starbucks ou Walmart. Les employés peuvent y consulter leur bulletin de salaire grâce à un bot, la signature de document ou encore le suivi de campagnes marketing. Plus de 50 intégrations ont été effectuées.

Clear History : Facebook veut vous redonner la main sur vos données personnelles (mais pas tout de suite)

Après les conséquences désastreuses de l’affaire Cambridge Analytica sur l’image de Facebook, et particulièrement sur l’utilisation des données personnelles, le réseau a annoncé le lancement de Clear History. Cette fonctionnalité permet, en un coup d’oeil, de visualiser les sites et applications qui envoient des infos à Facebook avec la possibilité de supprimer ses cookies (comme l’historique de navigation de Google). Il faudra se montrer patient, Clear History ne sera pas disponible avant plusieurs mois.

Watch Party : regarder les vidéos à plusieurs

Vous connaissez déjà les vidéos Facebook qui déferlent dans votre feed massivement depuis un peu plus d’un an. Facebook va déployer prochainement « Watch Party », une fonction de visionnage à plusieurs d’une vidéo, avec des options pour liker et commenter en live.

Messenger : on simplifie

« Quand vous envoyez des messages, vous voulez vraiment une expérience simple et rapide », explique Mark Zuckerberg. L’application va donc être simplifiée, en trois onglets principaux.

Réalité virtuelle : Facebook entre dans le game

Facebook a officialisé la sortie d’Oculus Go, son casque de réalité virtuelle. Le casque de réalité virtuelle sera commercialisé pour 219 € (199$) pour une livraison prévue avant la fin de l’année dans 29 pays, dont la France. Hugo Barra, en charge de la réalité virtuelle de Facebook a expliqué que le casque, meilleur marché que les modèles précédents, pouvait être utilisé sans connexion à un ordinateur.

Données personnelles : la question reste en suspens...

Mark Zuckerberg est resté allusif concernant les mesures prises pour protéger les données personnelles des utilisateurs. Il a cependant souhaité mettre à plat sa relation avec les développeurs. Après la fuite de données de millions de comptes, Facebook a récemment fermé le robinet à la source, obligeant certaines entreprises 100% Facebook dépendantes à mettre la clé sous la porte. « ll faut trouver le bon équilibre entre la volonté de lancer de nouvelles choses et notre engagement à protéger la sécurité de nos utilisateurs », indique Chris Cox, directeur des produits de la firme.

Si Facebook essaye de faire avaler la pilule du scandale Cambridge Analytica, rappelons tout de même que le co-fondateur de WhatsApp Jan Koum, vient de démissionner de la direction de l’application pour des raisons de divergences sur la question de la vie privée des utilisateurs, selon le Washington Post.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour