1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. Face aux fusillades, Internet choisit la beauté

Face aux fusillades, Internet choisit la beauté

Face aux fusillades, Internet choisit la beauté
Introduction
Face à l’horreur, les internautes inondent les réseaux sociaux de photos belles et apaisantes via le hashtag #BellesChoses.

Répondre à la haine par l’amour. Hier soir aux Champs-Elysées, un homme a ouvert le feu sur des policiers, tuant l’un d’entre eux et en blessant deux autres. Le meurtrier a été abattu par des tirs de riposte des forces de l’ordre. En réaction à cette scène d’horreur, Adrienne Charmet, après avoir fait part de sa tristesse, a diffusé une photo de Lettonie qui inspire la paix et la sérénité. Celle-ci était accompagnée de ces mots : « Partageons de belles choses ».

Un post simple et qui en a déclenché une multitude : des photos de fleurs, de lacs, de ciels bleus… le tout sous le simple hashtag #BellesChoses.

« Parce que la haine peut ronger la sagesse et la conscience d’une personne, parce que la mentalité d’ennemi peut empoisonner l’esprit d’une nation, fomenter des luttes à mort, détruire l’humanité, la tolérance d’une société et faire obstacle à la marche d’un pays vers la liberté et la démocratie, je souhaite être capable de transcender mon expérience personnelle pour envisager le développement du pays et les changements de la société, pour faire face à l’hostilité du pouvoir, avec bienveillance, et répondre à la haine par l’amour », La philosophie du porc et autres essais de Liu Xiaobo.

Adrienne Charmet est en charge des campagnes et de la communication de la Quadrature du Net, une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet.

Ajouter votre commentaire