bannière 2
bannière 2
premium1
adias-pub-tv

Adidas dit bye-bye à la pub TV

Le 21 mars 2017

Afin de séduire les plus jeunes consommateurs, le président d’adidas entend bien concentrer ses dépenses publicitaires sur le numérique…

Dans un entretien accordé à CNBC, Kasper Rorsted, CEO d’adidas, expliquait vouloir quadrupler les revenus de la marque sur le e-commerce d’ici 2020.

Ambitieux. Et pour atteindre de tels objectifs, il compte bien séduire les plus jeunes, qui restent une cible importante dans l’univers du sportswear.

adidas Originals | ORIGINAL is never finished

Des jeunes qui se trouvent de plus en plus sur le mobile… Et qu’il est donc plus facile de capter en utilisant le numérique qu’en continuant de faire de la publicité à la télévision. « L’engagement numérique est clé pour nous », confie-t-il.

Nous pensons que les trois prochaines années pourront faire passer notre activité en ligne d’un milliard à quatre milliards d’euros, et créer un engagement plus direct avec les consommateurs.

- Kasper Rorsted, CEO adidas

Depuis son arrivée au sein d’adidas l’année dernière, Kasper Rorsted a placé les ventes numériques au cœur de sa stratégie. Lors de son expérience au sein du groupe Henkel, il avait par ailleurs significativement augmenté la place du e-commerce.

Adidas a augmenté ses investissements marketing entre 2015 et 2016, passant d’1,886 milliard d’euros à 1,981 d’euros. Si la majorité de ces dépenses sont consacrées aux partenariats, Kasper Rorsted annonçait dans une lettre aux actionnaires que le numérique était bien l’un des points stratégiques du développement de la marque. « Le numérique touche notre entreprise à chaque étape de la création de valeur : la façon dont nous concevons, développons, fabriquons et vendons nos produits. Aujourd’hui déjà, adidas.com et reebok.com sont nos boutiques dont la croissance est la plus rapide et la plus importante. Nous allons continuer nos investissements sur ce terrain afin de créer des avantages compétitifs sur le numérique », expliquait-il.

A l’heure où les dépenses digitales sont remises en cause, Kasper Rorsted a l’air certain du chemin à suivre… Rendez-vous en 2020 !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour