enceintes connectees

Assistant vocaux, enceintes connectées : que sont-ils vraiment et que peut-on en faire ?

Le 11 juill. 2018

On nous rebat les oreilles avec l'arrivée de la voix sur le marché des médias. Assistants vocaux par-ci, enceintes connectées par là... Quel est le matériel vraiment disponible en France, comment s'en servir et qu'en font les médias ? On fait le point. 

Nous craignons déjà que les enceintes connectées fassent de nos enfants des « connards » en les rendant trop « bossy ». Ou bien d'être sur écoute 7 jours sur 7 et 24H sur 2426% d'utilisateur voient même les « smart speakers » comme objet de fantasme. On nous rabâche pourtant très sérieusement que les assistants vocaux sont le futur des médias. Outre-Atlantique, l'adoption des enceintes connectées dans les foyer est plus rapide que celle du smartphone avec 39 millions d'enceintes vendues en 2018. Et d'ici 2021, une étude prévoit 7,5 milliards (oui, milliards) de ces enceintes connectées partout dans le monde. L'enjeu est donc capital puisque tout le monde, ou presque aura son enceinte. Oui, mais ni médias, ni marques, ni même utilisateurs, ne comprennent vraiment comment ça marche, ni même comment exploiter le potentiel de ces nouveaux assistants à fond. On reprend, depuis le début. 

Quelles sont les enceintes disponibles en France ?

Depuis juin 2018, toutes les enceintes de Google, Apple et Amazon sont vendues dans l'Hexagone, soit cinq au total. Et, pas de panique si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare, elles parlent français correctement. Bonne nouvelle.

Côté Google, Google Home, la première à avoir débarqué sur le marché, et sa version mini, le petit galet Google Home Mini, sont disponibles.  

Côté Apple, c'est le HomePod que l'on peut acquérir depuis le 18 juin. 

Enfin, sur les six terminaux d'Amazon, Echo d'Amazon et Echo Dot sont les seuls disponibles en France à ce jour. 

Comment parler à son enceinte ? 

On a tendance à confondre le nom de l'enceinte vocale (l'objet) et celui de l'assistant vocal (l'IA à qui l'on parle). Comme sur l'iPhone, c'est Siri qui répond aux questions lorsqu'on l'appelle par « Dis Siri » pour le HomePod d'Apple. Pour Echo d'Amazon, c'est « Hey Alexa ». Et pour Google Home, c'est « Ok Google » (ou « Hey Google »).  

Comment avoir accès à du contenu média sur son enceinte connectée ? 

Pour Google Home, après « Ok Google », vous pouvez poser les questions suivantes : 

  • « Rattrape mon retard », « Diffuse les actualités », « Raconte-moi les actualités » pour écouter les dernières actus. 
  • « Mets France Inter » ou « Lis l'Équipe » pour écouter les actualités d'un média précis.
  • « Quelles sont les dernières actualités concernant le sport/l'économie/la technologie ? » pour les dernières news d'un secteur.
  • « Qu'est-ce qui est en cours de lecture ? » ou « Quelles sont les actualités en cours de lecture ? » pour identifier la source d'une info. 

Pour Echo d'Amazon

  • « Alexa, quelles sont les nouvelles ? » ou « Alexa, quel est mon flash quotidien ?». 

Pour HomePod

  • « Siri quelles sont les nouvelles ? », « Siri, mets les infos » ou « Siri mets RTL ».  

Quels sont les médias ou les émissions disponibles ? 

L'arrivée de la voix a agité le monde des médias. Comment se positionner sur ce marché et, surtout, comment trouver un ton lorsque l'on n'est pas un média qui fait de la voix ? Dans une interview donnée à Europe 1, plusieurs médias expliquent leur stratégie. Ainsi, L'Équipe a opté pour un flash quotidien. Le Parisien a également lancé son propre flash info de 3 minutes réalisé en interne par des pigistes radio ou télé. Les radios, dont France Radio ou Europe 1 ont choisi de diffuser des flashs d'informations, des émissions et des chroniques en replay.

Concrètement, pour l'utilisateur, la totalité des radios et podcasts de France Info est disponible sur HomePod, ainsi que les contenus de RTL, Europe 1 et BFM TV. Certains contenus sont disponibles en podcasts (comme le flash info de Capital ou ceux de Louie Media dont nous vous parlions ici). Mais attention, comme à son habitude, Apple entend que vous passiez par son écosystème ( et donc ses applications) et non en connectant le contenu directement de Spotify par exemple. En cherchant puis en s'abonnant au podcast sur l'appli d'Apple, il est ensuite possible de donner l'ordre à Siri de lancer le contenu.  

De nombreux médias ont répondu présent à l'appel lors du lancement d'Alexa (Echo d'Amazon, pour rappel) en France. Les « Skills », l'équivalent des applications pour l'audio, sont disponibles sur Amazon, dont RFI, Sciences et Avenir, Ouest France, France 24, BFM Business, L'édito du Figaro, L'Express, France Inter High Tech, Le Journal des Femmes, Maxisciences, Fraîches, France 24 ou BFM Business. Pour Google Home, c'est la même logique. Pour ajouter des sources d'information, ou changer l'ordre de celles qui existent déjà, allez dans Plus de Paramètres > Actualités. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour