1. Accueil
  2. Inspiration
  3. L'oeil de l'extrême
  4. Renseignez-vous sur votre future boîte

Renseignez-vous sur votre future boîte

Renseignez-vous sur votre future boîte
Introduction
Quand on change de job, on sait ce qu’on quitte, mais on ne sait jamais vraiment ce qu’on rejoint ! Et si vos futurs collaborateurs étaient d’étranges énergumènes fous de lapins et pas gênés de bosser en slip ?

SEEK est un service australien qui propose aux employés, anciens et actuels, de noter les entreprises. Idéal si vous êtes candidat, vous pourrez vous faire une véritable idée de l’ambiance qui y règne et des pratiques parfois bizarres qui y sont mises en place.

Ainsi, si une annonce promet babyfoot, zones de sieste et autres offres alléchantes, il ne s’agit peut-être que de la face visible de l’iceberg. Avec son agence Clemenger BBDO Melbourne, SEEK montre que l’on ne connaît jamais vraiment une entreprise avant d’y avoir mis les pieds. Et dans certains cas, tous les bars à jus de la planète ne pourront faire oublier les travers d’une direction un peu loufoque…

 

Selon Babi Kahveci, Brand & Candidate Manager, la clé pour une carrière remplie de succès est de trouver une entreprise en adéquation avec sa culture. « Plus de la moitié de la population a déjà ressenti qu’une entreprise n’était pas fidèle à la première impression qu’on s’en fait, que ce soit pendant un entretien, sur un site web ou dans une description de poste. Les avis présents sur SEEK dévoilent les dessous des boîtes ». Il explique que le service s’adresse aussi bien aux demandeurs d’emplois qu’aux gens déjà en poste qui cherchent ailleurs. « Il n’y a rien de tel qu’un peu de connaissance interne pour vous aider à faire un choix ».

Du côté de Clemenger BBDO Melbourne, Ant Phillips, Directeur de Création, confie s’être beaucoup amusé avec cette campagne en exploitant les pires travers des entreprises. « La plupart du temps, les nouveaux employés se rendent compte de la réalité d’une entreprise lorsqu’il est déjà trop tard. SEEK (…) peut vous sauver in extremis de devoir subir un ‘’beach meeting’’ en maillot de bain ». Certes. 

Ajouter votre commentaire