1. Accueil
  2. Inspiration
  3. L'oeil de l'extrême
  4. Red Bull ne donnerait pas d’ailes

Red Bull ne donnerait pas d’ailes

Red Bull ne donnerait pas d’ailes
Introduction
Les fans de Red Bull portent plainte. La boisson leur a menti : ils ont beau en boire, ils n'ont toujours pas d'ailes. La firme est condamnée à leur verser 13M de $ de dédommagement.

Si Red Bull ne donne pas d’«ailes», la boisson peut peut-être vous verser 10$. C’est le cabinet Morelli Alters Ratner, un des cabinets de représentant des plaignants dans cette affaire contre Red Bull, qui l’a annoncé par communiqué. La société Red Bull est effectivement tombée sous le coup d’une plainte collective déposée en 2013 pour publicité mensongère avec son slogan «Red Bull donne des ailes ». Les plaignants estiment que, contrairement à ce qu’affirme la marque, boire du Red Bull ne permet pas d’améliorer ses performances, sa concentration et ses vitesses de réaction. De plus, rien ne prouve que la boisson énergisante soit plus efficace que le café.
Benjamin Careathers, un des premiers plaignants, consommateur de Red Bull depuis 2002, estime que la société n’a pas hésité à abreuver les consommateurs de campagnes publicitaires vantant les capacités énergisantes de son soda et sa capacité « à donner des ailes », sans jamais prendre en considération le rapport paru dans le New York Time, «The European Food Safety Authority and scientific journal Nutrition Reviews » : celui-ci révèle que boire un Red Bull aurait les mêmes bénéfices qu’une dose de café.

Face à cette class action, Red Bull a accepté de payer plus de 13 millions de dollars devant la Cour Fédérale de New-York. Ainsi, dorénavant tout consommateur de Red Bull durant cette période de recours (entre 2002 et début octobre 2014) et résidant aux Etats-Unis sera en droit de réclamer 10 dollars ou un bon d’achats Red Bull d’une valeur de 15 dollars. La demande de remboursement peut se faire par lettre, mail ou directement sur le site dédié qui sous le poids des requêtes est actuellement planté.

Dans un communiqué adressé à PIX11, Red Bull indique que la compagnie «a accepté l’accord pour éviter le coût et le temps perdu en justice. Néanmoins, Red Bull maintient que ses publicités ont toujours été exactes et reflétant la vérité, et dément avoir mal agi».

L’accord doit être encore approuvé en justice et une audience aura lieu devant la cour du deuxième district de New York (District Court of the Southern District of New York) le 1 mai 2015, affirme l’AFP.

Ajouter votre commentaire