1. Accueil
  2. Inspiration
  3. L'oeil de l'extrême
  4. Recyclage publicitaire pour recyclage alimentaire
  5. avec MAARTIN

Recyclage publicitaire pour recyclage alimentaire

Recyclage publicitaire pour recyclage alimentaire
Introduction
Pour communiquer sur le recyclage alimentaire le portail de recettes MatPrat a réalisé une vidéo à partir d’anciennes publicités recyclées pour l’occasion.

MatPrat est le portail de recettes leader en Norvège (équivalent de notre Marmiton). Dans sa campagne de communication 2016 la marque met l’accent sur la nécessité de réutiliser les ingrédients en les transformant pour lutter contre le gaspillage. En totale cohérence avec son discours elle a décidé de concevoir un film publicitaire à partir de publicités déjà tournées.  Les directeurs de la boîte de production Bacon confient avoir visionné près de 6 000 films pour concevoir cette vidéo.

 

Avec cet exercice du “recyclage publicitaire” la campagne soulève indirectement la question d’une publicité sans gaspillage et du juste poids des investissements publicitaires.

Au début du XXème siècle John Wanamaker (1838-1922) fondateur des grands magasins John Wanamaker à Philadelphie et homme politique américain disait déjà “la moitié de mes opérations publicitaires est inefficace… mais je ne sais pas de quelle moitié il s’agit ». Même si aujourd’hui la mesure des investissements s’est considérablement améliorée, la publicité 0 déchet n’existe pas encore.

A l’autre extrême, certains affirment que le meilleur moyen de ne pas gaspiller est de désinvestir, voir de supprimer la publicité de son mix. C’est notamment le cas de la marque VEJA. Comme le confiait son fondateur  Sébastien Kopp dans la revue de L’ADN dédié à “L’appel de L’Open«  Auparavant, dans le secteur  du textile, et plus particulièrement des baskets, 90 % des ressources étaient alloués à la fabrication et 10 % à la communication. Aujourd’hui, le rapport s’est complètement inversé : 20 % à la fabrication et 80 % à la communication. On vit dans un monde complètement artificiel où le but de beaucoup de marques est de réduire au plus bas les coûts de production au déni de l’environnement, des travailleurs et des consommateurs pour pouvoir communiquer plus et se payer Cristiano Ronaldo… Tout cela est complètement déconnecté des réelles conditions de production. Avec VEJA on veut renverser la donne et montrer qu’un autre système est possible ».

 

La publicité trouvera-t-elle son modèle sans gaspillage ?