1. Accueil
  2. Inspiration
  3. L'oeil de l'extrême
  4. L’art contemporain exemple digital
  5. avec MAARTIN

L’art contemporain exemple digital

L’art contemporain exemple digital
Introduction
Et si l'art contemporain avait pris le tournant digital plus rapidement que l'industrie du luxe? La conférence Hackers on the Runway organisée par The Family, a présenté hier trois fondateurs qui ont su partager l'art contemporain sur la toile.

“How can luxury thrive in the digital age?” était le thème central des conférences organisées durant deux jours par The Family. L’industrie du luxe, doit se mettre à l’heure digitale pour survivre est la conclusion de ces débats, même si de nombreuses marques ont commencé leurs transformations.

Un des débats animé par Alice Zagury, la présidente et fondatrice de TheFamily et réunissant Dominique Levy – Chinese Art Collector, co-founder of DSL Collection, Kenneth Schlenker – CEO of GERTRUDE.CO et Abdel Bounane – CEO of Bright, abordait le tournant digital et la réinvention de l’expérience dans le cadre de l’art contemporain.Cet art peut être largement découvert en ligne, de façon plus intime, en petit comité lors de vernissage sur-mesure en présence de l’artiste, ou encore être redécouvert sur les écrans d’un hôtel.

Ainsi Dominique Levy– Collectionneuse d’Art Chinois a très tôt compris que mettre en ligne sa collection privée lui permettrait de faire connaitre les jeunes talents, mais par ailleurs d’augmenter la notorieté de sa collection. C’est un voyage en 2005 en Chine et la découverte de la scène artistique chinoise qui ont donné l’envie à Dominique Levy et son époux, de batir une collection via une plateforme culturelle.“On est confronté à la puissance de la Chine qui bouleverse le monde. Les collectionneurs d’aujourd’hui sont tous connectés-Nous voulions rendre les collections visibles, partager avec le plus grand nombre.”

Les clés de leur succès? Leur goût, leur curiosité et la mise en scène des oeuvres de ces jeunes talents et bien sûr le fait qu’ils aient fait le choix de suivre les évolutions technologiques en temps réel. Applications, 3D, les oeuvres sur DSL Collection sont visibles sur tablette, sur ordinateur sous la forme d’expositions ephémères ou oeuvre par oeuvre. “Nous sommes une collection les plus petites du monde avec 300 oeuvres et faisons partis du top 5  de la Larry’s List, des collections les plus vues du monde” précisait Dominique Lévy.

 Pour l’ensemble des speakers présents, la notion de partage est le mot d’ordre, c’est avec cette ouverture aux autres que le cercle vertueux est possible.