1. Accueil
  2. Inspiration
  3. L'oeil de l'extrême
  4. Dernier message avant le choc
  5. avec MAARTIN

Dernier message avant le choc

Dernier message avant le choc
Introduction
Mini a dressé des lettres de chair et d’os en plein cœur de Mexico. Une initiative sanglante qui tend à convaincre les automobilistes d’éviter les textos au volant.

Les textos au volant sont responsable de 2 000 morts chaque mois, 40 000 handicapés et 75 000 blessés par an au Mexique. Aussi, pour réduire ces chiffres accablants, le constructeur automobile propose aux automobilistes de télécharger l’application « The word blocker ». Celle-ci, une fois installée, bloque automatiquement les appels et les alertes de messagerie dès lors que vous roulez au volant de votre voiture, et envoie un SMS prédéfini par l’utilisateur aux numéros des appels entrants. De plus, “The word blocker”, synchronisé au GPS, calcule votre vitesse, enregistre le nombre de kilomètres effectués en toute sécurité, partage ces chiffres sur les réseaux sociaux et invite les amis à télécharger l’application.

 

Pour promouvoir le dispositif, Mini, en collaboration avec son agence Publicis Mexico, a installé une trentaine de lettres de 2,5 mètres de hauteur et de largeur tout autour de Mexico. Des lettres « blessées » puisque certaines fissures laissent apparaître des chairs à vif et de véritables ossements. Le message est clair : “Mini – don´t text and drive”. Une mise en scène déstabilisante, relayée en affichage, qui invitait les passants via un QR Code à télécharger l’appli.

 

Les résultats sont probants. Un client Mini sur quatre s’est interessé à l’application. Le earned media a dépassé les 40 000 USD (environ 30 800 euros) dès le premier mois. Plus de 33 000 kilomètres ont été parcourus en toute sécurité et en seulement une semaine, plus de 10 000 tweets et commentaires sur Facebook ont été comptabilisés.