1. Accueil
  2. Inspiration
  3. Le goût de l'expérience
  4. Peach : pourquoi tout le monde en parle ?

Peach : pourquoi tout le monde en parle ?

Peach : pourquoi tout le monde en parle ?
Introduction
Dom Hofmann, le créateur de Vine, a récemment lancé Peach. L’application offre une nouvelle forme de messagerie… Mais pourquoi un tel engouement ?

Dam Hofmann n’en est pas à son coup d’essai en matière d’applications. Après Vine et Byte, il crée Peach, une nouvelle messagerie sur mobile. Entre Messenger, Whatsapp et les autres alternatives, en avait-on vraiment besoin ? Sur son site web, l’application se présente comme un moyen « fun et simple de rester en contact avec ses amis, tout en étant soi-même ». Soit… Mais ce n’est pas tout.

Il faut avouer que si le marché est déjà bien complet en termes d’offre, Peach a le mérite de creuser quelques nouvelles fonctionnalités. Ainsi, si les mots sont de rigueur, certains ont le pouvoir de déclencher de nouvelles possibilités. Par exemple, écrire « here » donnera votre localisation, « shout » permet de grossir le texte, « draw » de passer en mode dessin, « gif » d’insérer un… gif, « battery » d’indiquer l’état de votre batterie…

Pour Nicolas Boisseleau, Directeur marketing et communication chez Tapptic France, il est toujours un peu compliqué de se prononcer sur le sort d’une application au moment de son lancement. « Le succès de Peach s’explique par le fait qu’elle reprend toutes les best practices des autres réseaux ». Le poke de Facebook, le design épuré de Snapchat, les fonctionnalités de Slack, la création de gifs simplifiée comme Boomerang… tout ce qui est permis par les « magic words » donne aux utilisateurs le pouvoir de jouer au geek. « C’est facile et ludique ». Par ailleurs, Peach joue sur les codes qui font le succès des applications asiatiques. Le côté « cute » du nom, du look, du logo, des messages très visuels et des émoticônes à tout va, séduit la plus jeune génération. Toutefois, il convient de préciser que l’application a moins d’une semaine d’existence et que les statistiques sont encore assez peu nombreuses pour quantifier son succès.

Une fois qu’une application atteint un certain niveau de notoriété, l’effet « boule de neige » fait le reste. « Il y a un esprit de masse, tout le monde veut tester ». Est-ce que cet engouement sera suffisant pour assurer la pérennité de l’app ? « Je n’en suis pas sûr, mais se prononcer aujourd’hui relève plutôt de la prédiction. La valeur ajoutée est assez faible, tout repose sur son côté hybride, dans le sens serviciel du terme. Peach a réussi à reprendre des codes qui fonctionnent, l’effet de mode est compréhensible ». Affaire à suivre… D’autant que comme le rappelle Nicolas Boisseleau, « de nombreux spécialistes avaient parié sur la mort rapide de Snapchat ».