1. Accueil
  2. Inspiration
  3. De la transparence
  4. Very bad buzz : les fermes fictives de Tesco

Very bad buzz : les fermes fictives de Tesco

Very bad buzz : les fermes fictives de Tesco
Introduction
Le distributeur Tesco a lancé une nouvelle ligne de produits dont le branding fait référence à des fermes inexistantes. Très vite rattrapé sur les réseaux sociaux, le distributeur se fait épingler pour ce gloss de marketing injustifié.

Le 21 mars, le 3ème distributeur mondial remplaçait sa gamme de produits « Everyday Value » par 7 nouvelles marques reprenant toutes le nom de « ferme ».

 

Mais voilà en y regardant de plus près, vous pouviez vous rendre compte que les fraises de « la ferme de Rosedene » en Angleterre venaient en réalité du Maroc.

 

Mensonge ? Pas vraiment. Car Tesco ne masque jamais la provenance de ses produits. Mais ce branding aux couleurs locales n’a pas beaucoup plu aux Anglais qui se sont sentis trompés en découvrant que les produits provenaient du Chili ou d’Espagne.

 

Les attaques se multipliant, la marque a débuté une stratégie de réponses sur les réseaux sociaux pour désamorcer le scandale.  

 


Un nouveau nuage de fumée pour une grande distribution souvent critiquée pour son manque de transparence. Comme le démontrait le reportage Food Inc réalisé en 2009, l’image du fermier séduit mais elle est de moins en moins réelle dans l’univers de la grande distribution, même si cette dernière semble avoir amorcé le changement…   


     

Ajouter votre commentaire