1. Accueil
  2. Inspiration
  3. De la transparence
  4. L’avenir du packaging ? No more packaging !

L’avenir du packaging ? No more packaging !

L’avenir du packaging ? No more packaging !
Introduction
Retour aux essentiels. Finis le gâchis : les consommateurs veulent le minimum déchet pour leurs produits, et les marques l’ont bien compris. Dernier concept en date : une bouteille à base d’algues, biodégradable.

Petit pas pour l’eau, grand pas pour l’humanité : Evian nous prouvait récemment qu’il était possible de dire adieu au suremballage et au plastique inutile. Autre initiative, celle d’Ooho, des perles d’eau comestibles emballées dans des algues gélatineuses. De son côté, IKEA a annoncé s’intéresser de près aux emballages conçus à partir de champignons.

Effet de mode ou véritable tendance de fond ? Le designer Ari Jónsson semble penser qu’il s’agit là du futur du packaging, et propose lui aussi sa solution. En mélangeant de la poudre d’algue à de l’eau, il a réussi à créer une bouteille entièrement biodégradable. Cet étudiant de l’Académie des Arts d’Islande a présenté son concept lors du festival de design de Reykjavik, DesignMarch.

L’idée lui est venue après qu’il se soit renseigné sur la quantité de plastique produite chaque jour. « J’ai lu que 50% du plastique produit n’est utilisé qu’une seule fois avant d’être jeté ; je me suis alors rendu compte de l’urgence de trouver de nouveaux matériaux pour ne plus produire de plastique en quantité démesurée comme nous le faisons aujourd’hui », a-t-il déclaré à Deezen. « Pourquoi utilisons-nous des matériaux qui mettent des centaines d’années avant de se désintégrer dans la nature, juste pour boire une fois ? ».

Après avoir étudié différents matériaux, il s’est rendu compte que la poudre d’agar, une substance créée à partir d’algues, pourrait être la solution. Mélangée à de l’eau, cette poudre devient gélatineuse. Il aura suffi à Ari Jónsson de trouver le bon dosage pour en faire des bouteilles. Tant qu’elles sont remplies d’eau, ces bouteilles gardent leur forme, mais dès qu’elles sont vides, elles commencent à se décomposer.

Aucun produit chimique, et il est même possible de grignoter un bout de bouteille pour ceux qui en apprécieraient le goût ! 

Ajouter votre commentaire