1. Accueil
  2. Inspiration
  3. De la transparence
  4. Google attaqué dans un manifesto pour l’indépendance

Google attaqué dans un manifesto pour l’indépendance

Google attaqué dans un manifesto pour l’indépendance
Introduction
L’agence de publicité TubeMogul spécialisée dans la vidéo, lance une campagne qui attaque le moteur de recherche Google. Il l’accuse de « conflit d’intérêt » et de fonctionner en « walled garden ». Audacieux !

 

« Il existe une multitude de raisons d’aimer Google. Pendant de nombreuses années, cette entreprise était une pionnière de l’innovation et de l’ouverture d’esprit. Mais quand il s’agit du secteur de la publicité, Google a pris la décision de se couper du reste des acteurs de l’industrie. Et même si cette décision appartient à Google, elle incombe également aux agences de pub qui centralisent leurs services au sein de ses plateformes, en les coupant des opportunités qui pourraient s’offrir à eux ». Voici le premier paragraphe du Manifesto pour l’Indépendance que TubeMogul a mis en ligne sur son site pour dénoncer les pratiques déloyales de Google vis-à-vis des agences de publicité.

TubeMogul met en lumière le fait que Google fonctionne comme un «  walled garden ». C’est-à-dire que le géant du web ne tolère pas les annonceurs qui n’utilisent pas la technologie de ses plateformes pour réaliser leurs campagnes. Ainsi, il oblige les annonceurs à consolider leurs budgets publicitaires avec lui. Le moteur de recherche joue de son influence pour que les annonceurs achètent des publicités qui utilisent sa technologie (Display, Adwords), qu’ils le veuillent ou non.

Google a décidé de limiter l’accès des annonceurs aux spots publicitaires sur YouTube, ce qui a empêché certaines entreprises comme TubeMogul, d’acheter des annonces YouTube via un canal de programmation différent du sien. Selon Brett Wilson, le Directeur Général de TubeMogul, ce genre de décision est « anti-annonceur » : « Nous voulons faire en sorte que les marques comprennent que travailler avec Google n’est pas dans leur intérêt. Plus ces dernières investissent, plus Google construit des murs ».  En effet, Google a la main mise sur la stratégie globale de l’annonceur. Ce dernier ne peut donc pas avoir recours à la plateforme d’un tiers pour suivre et contrôler l’impact de ses campagnes, mesurer l’audience…

source photo

Pour compléter son manifesto sur l’indépendance, TubeMogul a placardé les rues de New-York et San Fransisco avec des affiches  où est inscrit le #IndependenceMatters. Le dispositif est complété de deux vidéos. Dans le premier spot, un homme utilise la recherche vocale de Google et lui demande « Qu’est-ce qu’un ”walled garden” ? ». Rien ne se passe, tandis qu’il continue : « Montre- moi des articles qui parlent de ”walled garden” dans la publicité ! ». Aucune réaction. « ”walled garden” business model ? ». Cette fois-ci Google réagit et affiche des images très éloignée de la requête initiale. Le second spot suit le même format pour aborder les conflits d’intérêt. 

Mais d’autres acteurs ne partagent pas le même avis. « Je ne pense pas que Google mette en oeuvre des pratiques constrictives vis-à-vis des annonceurs » déclare Jeremy Wacksman, Directeur Marketing du cabinet immobilier en ligne Zillow. « Notre devoir est d’utliser au mieux les outils qu’il met à notre disposition ».

 

source photo

Ajouter votre commentaire