1. Accueil
  2. Innovation
  3. Datas datas
  4. Elle programme un bot pour passer ses entretiens d’embauche

Elle programme un bot pour passer ses entretiens d’embauche

Elle programme un bot pour passer ses entretiens d’embauche
Introduction

Les entretiens d’embauche sont souvent répétitifs. Fatiguée de répondre toujours aux même questions, Elizabeth Nieves le fait maintenant via un bot sur Facebook.

Désormais, le bot HireEliBot passe les entretiens d’embauche à la place de sa conceptrice Elizabeth Nieves.

 

elibot_4

 

J’ai voulu rendre ça fun et engageant pour que cela me représente de la meilleure des façons.

Trouver un emploi ne requiert plus de simples diplômes, beaucoup de créativité peuvent aider à tirer son épingle du jeu. Si HireEliBot permet de gérer les interviews à la place de la jeune femme, il donne surtout à Elizabeth Nieves l’opportunité de se distinguer des autres candidats.

Les bots sont de plus en plus populaires, j’ai donc pensé que si j’en utilisais un pour faire ma propre promotion, cela me permettrait de montrer que je suis à jour au sujet des usages des marques, en matière de créativité et de nouvelles technologies.

Humour, gifs, remise en question… le bot d’Elizabeth use de tous les moyens à sa disposition pour séduire. S’il n’est pas encore optimal, il parvient à transmettre l’esprit et la culture de sa créatrice.

gif_elibot

Si le bot fonctionne parfaitement sur des questions basiques, HireEliBot pêche un peu sur des questions à syntaxe avancée. En revanche, il sait se remettre en question, et en cas de bug, signale à son interlocuteur que sa créatrice ne tardera pas à l’améliorer.

 

elibot_2

 

 

« Je ne savais pas comment les bots fonctionnaient avant de créer le mien. Apprendre à concrétiser cette idée a été vraiment la partie la plus satisfaisante du processus. C’est le genre de connaissances qu’on n’oublie pas », explique Elisabeth à AdFreak lors d’une interview.

elibot_3

 

 

Il est possible de consulter l’expérience professionnelle, les formations, les contacts, et surtout le profil de la chercheuse d’emploi. L’intelligence artificielle va jusqu’à nous décrire ses passions, ses peurs et ses préférences culinaires, des informations visiblement précieuses pour les recruteurs.

Mais aussi habile que soit le procédé, Elizabeth Nieves devra, sans doute, comme chacun d’entre nous, passer un entretien avec un humain. Sauf, évidemment, si le recruteur cherche un robot…

Ajouter votre commentaire