1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Articles parus dans l'ADN revue
  4. Angers teste la politique participative

Angers teste la politique participative

Angers teste la politique participative
Introduction

La Mairie d’Angers a constitué un véritable laboratoire digital d’engagement politique. Il souffle comme un vent de fraîcheur sur la présidentielle à venir…

Baptisée Solutions 2017, cette initiative cherche à casser les modèles des débats fermés, trop souvent monopolisés par les politiciens, en donnant la possibilité à tous les citoyens de s’exprimer sur les problèmes de société et de proposer leurs solutions. Pour ce faire, make.org a constitué un comité de rédaction avec les équipes de BFMTV et de RMC : ensemble, chaque semaine, un thème est choisi en fonction de l’actualité et soumis aux citoyens via la plate-forme dédiée. « Comment garantir l’honnêteté des élus ? Comment supprimer le chômage des jeunes ? Comment réinventer l’Europe, concrètement ? » À chaque semaine sa problématique.

Comment garantir l’honnêteté des élus ?

Les Angevins soumettent leurs solutions, via les animateurs de BFMTV et RMC : les plus populaires sont directement soumises aux candidats et confrontées à leur opinion. Par ce biais, les citoyens ont le pouvoir de transformer ces solutions émergentes en engagement politique et en actions concrètes. Thèmes et solutions émergentes sont présentés en temps réel sur les panneaux d’affichage de la ville ce qui génère d’autant plus d’engagement citoyen et de connexions. « Les résultats sont très bons en termes d’engagement citoyen puisque la participation à Angers est cinq fois plus importante que le reste du territoire avec plus de 2 000 participations. Ce qui conforte le choix d’Angers comme territoire d’expérimentation », précise la plate-forme de lobbying citoyen make.org.

Il faut dire que la Ville d’Angers s’emploie depuis quelques années à promouvoir le numérique : en 2012, JCDecaux y a créé son premier réseau de Mobilier Urbain digital sur mât ; en 2015, la Cité de l’objet connecté, un espace en open space consacré au co-working, émergeait sur le territoire. « Angers est un territoire d’expérimentation très engagé dans le numérique, quantité de marques y font leurs tests panels. Christophe Béchu, le maire d’Angers, n’a pas hésité un seul instant à collaborer à Solutions 2017. Cette expérience nous permet de tester véritablement la pertinence du digital et de voir si, à l’avenir, une déclinaison plus locale pourrait être envisagée », souligne Thierry Gintrand, directeur de la communication d’Angers.

Angers est un territoire d’expérimentation très engagé dans le numérique

Depuis la mi-novembre, make.org diffuse les vidéos des entretiens sur l’ensemble de ses réseaux. Tous les partis y sont représentés. « La neutralité politique est une des valeurs de make.org, c’est pourquoi nous invitons tous les candidats à participer », souligne Axel Dauchez, fondateur de make.org.

L’initiative Solutions 2017 a commencé début septembre : mi-novembre, make.org avait déjà collecté plus de 80 000 contributions et près de 3 000 propositions citoyennes. L’initiative sera certainement relayée dans d’autres villes. Un premier pas vers la mise en transparence de la vie démocratique française pour make.org qui éditera, dès 2017, le premier service public européen de suivi des engagements politiques.

Cet article est paru dans le numéro 9 de la revue de L’ADN : Les nouveaux explorateurs. Votre exemplaire à commander ici.

Ajouter votre commentaire