569

De la bière à base d’eau de pluie

Le 18 juill. 2016

Des entrepreneurs néerlandais ont décidé de recueillir de l’eau de pluie pour fabriquer de la bière. Comme le disait Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », alors autant monter un business.

Les Pays-Bas ont battu les records de précipitations et d’humidité en ce début d’été, mais certains Hollandais ont décidé d’en tirer profit. A la brasserie De Prael à Amsterdam, les amateurs de bière peuvent désormais déguster de la bière blonde à 5,7% fabriquée à base d’eau de pluie filtrée, baptisée Hemelswater. « Cette bière blonde à un léger goût amer, fruité et doux à la fois,  comme une IPA » explique Joris Hoebe, créateur de la Hemelswater et étudiant à l’Université des Sciences d’Amsterdam.

 

Ce projet a pour objectif de faire prendre conscience aux Hollandais que le changement climatique induit une multiplication des intempéries et des précipitations. Les entrepreneurs veulent prouver qu’il existe différentes façon de réutiliser cet excédent d’eau pour éviter une crue éclair ou des inondations.

 

« Désormais, nos étés sont pluvieux », remarque Joris Hoebe. « La fabrication de la bière nécessite beaucoup d’eau, alors je me suis dit, pourquoi ne pas combiner les deux : l’abondance de l’eau de pluie et ce besoin accru en eau dans le brassage de la bière ».

 

« La fabrication de la bière nécessite beaucoup d’eau, alors je me suis dit, pourquoi ne pas combiner les deux : l’abondance de l’eau de pluie et ce besoin accru en eau dans le brassage de la bière »

Joris Hoebe, créateur de Hemelswater

Avec un groupe composé de quatre étudiants, Joris Hoebe a installé deux réservoirs dans l’enceinte de l’université. Après deux semaines de fortes pluies, près de 1 000 litres d’eau ont été recueillis et transportés jusqu’à la brasserie De Prael. L’eau a ensuite été assainie par un système de filtration bactérienne, puis bouillie et transformée en bière. Le breuvage est actuellement en vente à environ 2 euros la bouteille et sera distribué dans les brasseries et restaurants de la capitale hollandaise.

 

« L’année prochaine, nous aimerions installer ces réservoirs un peu partout à Amsterdam. Nous avons aussi pour projet d’utiliser cette eau pour la fabrication de sorbet, de limonade et de soupe ».

 

De Prael a supporté le projet de Joris Hoebe dès son commencement. « Nous avons pour objectif de contribuer à la conception d’une société plus respectueuse de l’environnement, nous voulons fabriquer des produits qui n’ont aucun impact néfaste sur la planète », déclare Thomas Gesink directeur marketing de De Prael. Fondée il y a 13 ans l’entreprise brassicole emploie des Hollandais qui ont des difficultés à trouver un emploi. Une entreprise qui allie savamment profit et utilité sociale.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour