1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. Vis ma vie galère de chauffeur Uber

Vis ma vie galère de chauffeur Uber

taxi
Introduction
Un prêt à rembourser, un véhicule à rentabiliser, des nuits à travailler… Jeu de simulation en ligne, The Uber Game vous laisse imaginer ce que serait votre vie si vous travailliez chez Uber.

« Vous êtes chauffeur Uber à temps plein avec deux enfants à charge et un prêt hypothécaire de 1000$ à rembourser dans une semaine. Pouvez-vous gagner assez d’argent pour payer la facture – et gagner plus que les autres joueurs ? ». Rien de très compliqué.

Prétendument basé sur les témoignages d’une douzaine de conducteurs et sur de véritables enjeux et détails propres à leur quotidien, The Uber Game vous plonge dans la triste réalité de certains chauffeurs. Mais avant de jouer, il vous faudra sélectionner un niveau de jeu.

The uber game

Facile ? Vous habitez à San Francisco et bénéficiez d’un prêt bancaire confortable, ce qui vous permet de louer un véhicule plus facilement. Difficile ? Votre crédit est insuffisant pour que vous viviez à San Francisco. Vous vivez donc à deux heures de route, à Sacramento.

À partir de là, vous devrez choisir les meilleures options proposées par le jeu pour faire fructifier vos gains : acheter un service de données mobiles illimité ? D’abord opter pour un chargeur de voiture ? Ou peut-être devriez-vous commencer par vous procurer une licence ? Les possibilités sont multiples et c’est à vous d’évaluer vos priorités.

Imaginé par le média britannique Financial Times, The Uber Game arrive peu de temps après que l’entreprise a été bannie de Londres, au début du mois d’octobre. Une décision qui avait abouti au non-renouvellement de sa licence, citait le manque de « responsabilité » de la marque et remettait en cause la « sécurité » de ses activités dans la capitale.

Pour autant, le jeu semble moins s’intéresser à ces questions qu’à celles des conditions de travail des chauffeurs, pointant notamment le fait que beaucoup d’entre eux – et notamment à San Francisco – se voient dans l’obligation de dormir dans leur voiture pour arrondir leurs fins de mois.

Le jeu s’accompagne d’un dossier en ligne baptisé « Uber : The Uncomfortable view from the driving seat » lequel sensibilise aux enjeux du digital labor.

Ajouter votre commentaire