1. Accueil
  2. Médias mutants
  3. Chiffres média
  4. Amazon s’attaquera-t-il aux agences de pub ?

Amazon s’attaquera-t-il aux agences de pub ?

Amazon s’attaquera-t-il aux agences de pub ?
Introduction
Selon Sir Martin Sorrell, PDG de WPP, Amazon serait en passe de devenir l’un des acteurs les plus importants du marché de la publicité en ligne.

Lorsqu’on demande à Sir Martin Sorrell, PDG de WPP, ce qui l’empêche de dormir la nuit, il répond : « Amazon et son service de publicité en ligne ».

Les derniers résultats de la firme de Jeff Bezos dévoilent en effet, dans la catégorie « autres » de ses revenus en Amérique du Nord, une augmentation de 60% sur un an. Un tiroir « autres » composé essentiellement de son chiffre d’affaires publicitaire et qui a enregistré 1,3 milliard de dollars de revenus annuels (1,2 milliard d’euros). Pour l’instant, pas de quoi rivaliser avec Google et ses 34 milliards de dollars de revenus estimés, ou encore Facebook et ses 15 milliards de dollars de revenus estimés… mais tout de même estime Martin Sorrell, la propulsion d’Amazon a de quoi faire peur.

La relation de Frenemy (contraction de ‘friend’ et ‘enemy’) qu’entretiennent les agences de publicité et les leaders du numérique pourrait vite se transformer en guerre de tranchées et d’autant plus avec l’arrivée d’Amazon. Si WPP a l’habitude de travailler avec Facebook et Google quand il s’agit de budgets marketing liés à des annonces de recherche ou aux réseaux sociaux, la régie publicitaire spécialiste de la publicité en presse magazine, internet, web, mobile, ne perd jamais à l’esprit la menace que représente ces mastodontes du numérique : ils représentent un véritable danger pour les agences de publicité, puisqu’ils sont capables de travailler en direct avec le client sans passer par un tiers.

Amazon montre la volonté d’une réelle offensive sur le marché en ligne. Une posture légitime puisque la firme a la capacité de faire la même chose que Google et Facebook, si ce n’est mieux.

Amazon est l’entreprise qui dispose aujourd’hui du plus grand nombre de données customers.

La firme sait quel genre de shopper vous êtes, la manière dont vous faites vos emplettes, la fréquence de vos achats, et même quels articles vous avez regardés, sans les avoir achetés. En ce sens, Martin Sorrell estime qu’Amazon est une énorme menace pour les agences, notamment celles de marketing programmatique. Par ailleurs, Facebook et Google devraient aussi se méfier : si vous êtes une marque de baskets, l’endroit le plus adéquat pour faire de la publicité est celui où une personne cherche activement à acheter une paire de baskets. Sur Google, la personne pourra s’arrêter à la recherche ; sur Amazon, il est plus probable que le consommateur effectue un achat rapidement.

Ami publicitaire, il ne sert à rien de perdre le sommeil, mais un mad man averti en vaut deux… et il est peut-être temps de considérer l’e-commerçant comme votre prochain concurrent.

(Crédit photo : Charis Tsevis)

Ajouter votre commentaire