1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Transparence
  4. Les victimes volées d’Instagram se vengent

Les victimes volées d’Instagram se vengent

Les victimes volées d’Instagram se vengent
Introduction
Richard Prince a récupéré des photos directement sur Instagram pour les vendre, notamment celles du compte des SuicideGirls. Elles choisissent aujourd’hui de riposter en vendant elles aussi les clichés… 1 000 fois moins chers.

Le mois dernier, nous vous parlions de Richard Prince. Ce petit malin a « volé » des photos d’Instagram, les a exposées, et vendues à prix d’or : certains clichés avoisinent les 100 000$…

Parmi les victimes, les SuicideGirls, ces jeunes filles tatouées qui posent souvent pas très habillées. Plutôt que de crier au procès et au dédommagement, la créatrice du compte Missy Suicide a répliqué de façon plus louable et honnête. Elle a également fait tirer les photos sur tableaux, mais plutôt que de les vendre comme des œuvres d’art elle a divisé le prix par mille. Elle a aussi choisi de reverser tous les profits à l’association Electronic Frontier Foundation, qui lutte en faveur des libertés civiles à l’heure du numérique. Bien vu…  

Ajouter votre commentaire