Apu en train d'allaiter ses enfants

Les Simpson : la série accusée de racisme tente des excuses… Qui tombent à plat

Le 10 avr. 2018

Apu, l’épicier indien des Simpson, crée la polémique : son personnage, qui cumule les clichés, est loin de faire l’unanimité. Les créateurs de la série s’en excusent plutôt maladroitement… Et ça énerve la Toile.

La plus célèbre famille de Springfield n’est pas franchement connue pour sa délicatesse : rednecks, politiciens, hippies, catholiques, juifs… tout le monde en prend pour son grade ! Mais il est un personnage qui cristallise, depuis quelques années, toutes les critiques : celui d’Apu Nahasapeemapetilon, l’épicier indien qui, depuis de 30 ans, cumule les clichés et entretient les stéréotypes.

 

En 2017, le comédien Hari Kondabolu avait réuni plusieurs stars sud-asiatiques au sein d’un documentaire, The Problem With Apu. Il expliquait alors qu’il était temps pour Apu – et ses créateurs – d’évoluer et de sortir des caricatures, avec l’envie de lancer un débat sur la diversité. Rappelons qu’à sa création en 1990, Apu était alors le seul personnage sud-asiatique que l’on pouvait voir à l’écran…

The Problem With Apu
Hank Azaria, le comédien (blanc) qui prête sa voix à Apu a tenu à réagir. « L’idée que qui que soit, jeune ou vieux, hier ou aujourd’hui, ait pu être harcelé ou moqué à cause du personnage d’Apu (…) est bouleversante », avait-il déclaré. « C’est quelque chose qui m’a vraiment contrarié, personnellement et professionnellement ».

Par ailleurs, il avait précisé que les producteurs des Simpson allaient répondre à la controverse. C’est désormais chose faite !

Dans le dernier épisode de la série, No Good Read Goes Unpunished, Marge Simpson se retrouve fort dépourvue en lisant à sa fille Lisa un livre de son enfance… Qui s’avère bien plus raciste que dans ses souvenirs ! Après avoir tenté de rendre l’histoire plus acceptable, celle-ci n’a plus aucune saveur. S’ensuit une petite discussion qui n’a pas laissé les téléspectateurs de marbre…

La « justification » de la petite fille laisse un goût amer. Elle explique que « des choses qui ont été créées il y a 10 ans, alors considérées innocentes et applaudies, sont désormais vues comme politiquement incorrectes »… avant de jeter un regard vers une photo d’Apu (ornée de la phrase « Don’t have a cow », ce qui peut se traduire par « pas la peine d'en faire toute une histoire »).

« Sans saveur », « une insulte », « esquiver le problème »… Les réactions ne sont pas tendres à l’encontre de cette faute avouée sans la volonté d’être pardonnée.

Wow. « Politiquement incorrect » ? C’est la seule chose qu’ils ont retenue de mon film et de la discussion qu’il a engendrée ? J’aimais vraiment cette série. C’est triste.

Autre grief : avoir confié cette réplique à Lisa, un des seuls personnages des Simpson à militer pour la diversité et l'acceptation de chaque être vivant – humain ou animal.

Les Simpson, Friends… Ces shows des années 90 qui ne passent plus aujourd'hui

Rediffusée sur Netflix, la série Friends s’est aussi retrouvée dans le feu des critiques il y a peu. En cause : les millennials qui découvrent la série la trouvent homophobe, transphobe, grossophobe, sexiste… Un article de The Independent expliquait que les plus jeunes étaient « mal à l’aise » sur les questions LGBTQ mais aussi par rapport au body shaming qui vise le personnage de Monica au fil des saisons.

Les puristes désapprouvent et défendent becs et ongles leurs séries chéries. Mais force est de constater qu'au regard de l'actualité, des tendances et des hashtags dénonciateurs, l'humour qui a pu faire le succès d'un show peut aussi bien le faire basculer du côté des has been.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour