1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Case study
  4. 7 infos qu’il ne fallait pas manquer cet été

7 infos qu’il ne fallait pas manquer cet été

soleil Paris
Introduction
Cet été, vous avez déconnecté ? Bravo ! Mais histoire de bien préparer la rentrée, on vous a quand même fait une petite sélection des sujets qu’il ne fallait pas manquer…

Pas de temps mort pour l’innovation ! Les entreprises et leaders du monde d’aujourd’hui (et de demain) nous l’ont prouvé, en restant actifs tout l’été.

Au programme…

Bye-bye Netflix : Disney lance son propre service de SVOD.

Alors qu’un accord liant Netflix et Disney promettait à la plateforme de vidéos à la demande l’exclusivité sur l’ensemble des films de la firme (y compris Marvel, Pixar et Star Wars) aux Etats-Unis, Disney a décidé d’abandonner son partenaire en route en devenant propriétaire majoritaire de BAMTech, société détenue en partie par la MLB (Major League Baseball). Montant de la transaction : 1,58 milliards de dollars. Ambition affichée : créer son propre service de SVOD.

Côté tempo, ça bouge vite… Dans un premier temps, Disney devrait lancer une plateforme multisports brandée ESPN début 2018, avant de lancer un service de streaming 100% Disney en 2019. Ce-dernier proposera en exclusivité (aux Etats-Unis, toujours) les derniers films Disney et Pixar (dont Toy Story 4, ou la suite de La Reine des Neiges).

« Le paysage média est défini par les relations en direct entre les créateurs de contenu et les consommateurs. Notre prise de position au sein de BAMTech et les technologies innovantes de l’entreprise nous permettra de créer ces connexions, et nous donnera la flexibilité de nous adapter rapidement au marché », a déclaré Robert A. Iger, Chairman et CEO de The Walt Disney Company.

Une stratégie qui vient renforcer les objectifs de croissance de l’entreprise, et qui s’accompagne de plus amples investissements sur des contenus originaux (films, émissions, contenus « snacks ») exclusifs à la plateforme.

Affaire à suivre pour Netflix : Disney pourrait bien être le précurseur de toute une série d’annonceurs désireux de maîtriser leur contenu…

 bye goodbye mickey mouse bye bye GIF

Alexa d’Amazon contrôle votre maison… et votre exosquelette

Allumer la clim’, éteindre la lumière, mettre un peu de musique, passer un appel téléphonique… Alexa, l’assistante d’Amazon, ne manque pas de ressources. Cet été, elle a prouvé qu’elle pouvait aller un cran plus loin : Bionik Laboratories a annoncé être la première entreprise à l’intégrer à un exosquelette.

Dédiée à la rééducation et aux solutions technologiques capables d’assister les personnes souffrant de problèmes neurologiques ou moteurs, Bionik Laboratories entend bien faire de cette intégration un exemple dans l’évolution des traitements des personnes paralysées. « En construisant ARKE – l’exosquelette en question -, notre objectif était de donner aux utilisateurs la possibilité de retrouver leur mobilité, et la capacité de réaliser des tâches qui nous paraissent « normales » ; comme aller jusqu’au réfrigérateur ou à la boîte aux lettres. Lier notre technologie robotique à la puissance d’Alexa repousse les limites de ce que la technologie peut proposer dans le domaine de la santé à la maison ».

Actuellement encore en phase de développement clinique, ARKE  pourrait venir en aide à ceux qui ont souffert de blessures à la colonne vertébrale, d’attaques les privant d’une partie de leur mobilité, ou aux personnes âgées qui ont du mal à se déplacer sans assistance. « Nous allons continuer à chercher de nouveaux partenaires qui nous permettraient d’aider ces populations à une large échelle ».

La NASA imagine un « atterrissage » sur Mars en réalité virtuelle

On vous en donne un avant-goût, en 2D…

MARS 2030 Trailer from FMGLabs on Vimeo.

Réalisée par FMGLabs, l’expérience est disponible sur HTC Vive, Oculus Rift et Steam PC (et bientôt sur PlayStation VR). Décrite comme étant l’expérience la plus réaliste de ce que pourra être l’aventure martienne, Mars 2030 a vocation à troubler les frontières entre science, ingénierie et divertissement. Développée avec la NASA, elle a été créée en utilisant de vraies données, afin de proposer un résultat authentique qui permet à l’utilisateur de parcourir la planète, collecter des échantillons de roches, explorer les habitats potentiels conçus par la NASA (et interagir avec la Terre via un centre de communication),…

Pour vous offrir cet aperçu de conquête de l’espace, il vous faudra débourser 14,99$. Il ne manque plus qu’une simulation de pesanteur adéquate, et la colonisation de planètes n’aura plus de secret pour vous…

Entre électro, sexe et culture : Airbnb & Vice invitent les internautes pour de folles aventures

Coming Out Toyko | VICE Experiences | Airbnb

Découvrir la ballroom scene new-yorkaise, la culture LGBTQ tokyoïte, l’Histoire de Paris à travers l’amour et la luxure, ou les nouvelles têtes de l’életro de Cape Town : voilà le programme exaltant offert par Vice et Airbnb.

Pour tenter de vivre l’une de ces expériences, les internautes doivent se présenter en candidats idéals. Evidemment, les places sont limitées : seules 100 personnes auront l’opportunité de partir au bout du monde pour ces voyages inédits.

Lust in Translation | VICE Experiences | Airbnb

L’initiative s’inscrit dans le cadre des « expériences Airbnb », ces programmes qui sont proposés par des experts sur place afin de s’immerger au plus près des cultures et des enjeux locaux. Le lancement d’Airbnb Trips en novembre 2016 avait déjà pour but de rassembler les hôtes et les voyageurs, avec le partage de ces expériences. Aujourd’hui, plus de 2 500 expériences sont disponibles dans près de 40 villes à travers le monde.

Nike reste dans la course avec son appli pour les accros aux baskets

Disponible en Europe, Sneakrs est l’appli indispensable des sneakersheads : elle permet de se tenir au courant des nouveaux modèles, mais aussi de découvrir les Histoires des modèles iconiques, commander des baskets, accéder à des contenus exclusifs, participer aux tirages au sort des éditions limitées…

Nike lance son application SNEAKRS en Europe

Disponible sur iOS et Android, elle est présente dans 19 pays d’Europe.

AccorHotels.com se met aux GIFs

Figée, l’hôtellerie ?

Non pas : bien obligé de se réinventer dans un paysage bien disrupté, AccorHotels adopte les codes adaptés. Dernière innovation en date : « The Feelings », une série de GIFs conçus pour interagir avec les internautes sur les médias sociaux.

AccorHotels food breakfast yummy excellent GIF

Réalisés par l’agence WNP 909c, ils sont évidemment inspirés de l’univers de l’hôtellerie et permettent à la marque d’échanger avec sa communauté toujours sur la thématique de l’hospitalité.  L’objectif d’AccorHotels est ainsi d’adopter un ton plus proche mais aussi de laisser aux internautes le soin de s’approprier ces GIFs, « plus personnalisés que les emojis ».

Un nouveau moyen pour la marque d’incarner sa signature numérique, « Feel Welcome from the first click ».

Le speech de l’été : Danone tape sur l’industrie alimentaire

C’est juste, c’est intelligent, c’est transparent. Et c’est inédit. A l’occasion du  Consumer Goods Forum, Emmanuel Faber, Directeur Général de Danone, n’a pas hésité à dénoncer les travers de l’offre et de la consommation, fustigeant les acteurs des FMCG comme étant les responsables de nombreux maux, à commencer par l’augmentation des maladies comme le diabète ou l’obésité et la diminution des ressources de la planète.

Discours d'Emmanuel Faber au Consumer Goods Forum 2017 - Version longue sous-titrée français

Peut-être la prise de parole qu’il manquait jusqu’alors pour que l’ensemble des parties prenantes n’opère la prise de conscience nécessaire.

Il l’affirme haut et fort : « l’alimentation est un bien précieux, pas une marchandise ». Le message sonne comme un signal d’alarme : il est urgent d’agir, avec un seul objectif. « Le but ultime de l’économie de marché ne peut être autre que la justice sociale ». Ambitieux, et prometteur s’il réussit à mettre en place une révolution du secteur.

Cette envie de bousculer le marché s’incarne dans la nouvelle signature du Groupe : « One planet. One health », qui doit encourager les consommateurs et les acteurs de l’alimentation à rejoindre un mouvement plus soucieux de la provenance, de la culture, et des circuits de distribution des aliments.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne rentrée…

Ajouter votre commentaire