1. Accueil
  2. Tech à suivre
  3. Data : big et smart
  4. Facezam, un hoax qui a semé la terreur sur la toile

Facezam, un hoax qui a semé la terreur sur la toile

Facezam, un hoax qui a semé la terreur sur la toile
Introduction
Photographiez une inconnue dans la rue et accédez à son profil Facebook, c’est ce que proposait Facezam. Un hoax en réalité,  et pourtant cette possibilité existe bien…

L’information a été révélée par le Telegraph : un certain Jack Kenyon aurait conçu Facezam, une application permettant de retrouver un profil Facebook à partir d’une simple photo. Comment ? En comparant la photo scannée avec une base de 10 000 photos provenant de Facebook. Une sorte de Shazam basée sur un process de reconnaissance faciale. Jack Kenyon annonce la mise sur le marché de Facezam le 21 mars prochain. Il promet des taux de match réussis à 70% pour des photos standards et de 50% si la personne photographiée est grimée, porte un chapeau ou des lunettes de soleil. « Facezam pourrait déclarer la fin des sociétés anonymes », souligne Jack Kenyon « Les utilisateurs pourront identifier n’importe qui en quelques secondes, ce qui signifie que la vie privée n’existera plus dans l’espace public ».

Sans titre(4)

Une solution qui a piqué la curiosité de tous et suscité beaucoup de colère… pour autant, il s’agissait d’un canular signé par l’agence Zacoco. Une belle opération de communication pour cette dernière et dont la baseline affichée sur son site est : We make ideas go viral.

Rassurés ? Ne vous réjouissez pas trop vite. Car si Facezam est bien un hoax, la possibilité de photographier une inconnue dans la rue et d’accéder à son profil sur un réseau social est bien réelle. Le photographe russe, Egor Tsvetkov a notamment réussi à faire matcher les photos d’une centaine d’inconnus dans le métro avec les 55 millions d’utilisateurs du réseau Vkontakte, l’équivalent russe de Facebook. Résultat : l’homme a réussi à retrouver plus de 70% des gens. On vous laisse apprécier le résultat :

1 2 3

Your Face is Big Data

Ajouter votre commentaire