actu_26584_vignette_alaune

Uzful : portrait d'agence

Le 28 mai 2015

« A notre sens, on est une sorte d’agence commando ». Gilles Reeb et Emmanuel Beaufils, co-fondateurs de Uzful, présentent leur agence sous le prisme de la culture du faire, où la technologie et la création côtoient l’artisanat et l’innovation.

A l’origine de Uzful, il y a ses fondateurs : Gilles Reeb et Emmanuel Beaufils. « On s’est rencontrés dans une agence, Nextedia, mais on est surtout devenus coloc’ ». Gilles Reeb était à cheval entre le planning stratégique et la conception-rédaction, tandis qu’Emmanuel Beaufils était développeur. « On bossait rarement ensemble à l’agence, mais on a commencé à construire nos projets personnels tous les deux ». Pendant que l’un élabore des dispositifs technologiques un peu complexes, l’autre s’attèle à la faisabilité technique des projets. « C’était aussi une question de frustration. Dans les agences, on n’avait plus le sentiment d’être utiles : les créas qu’on sortait étaient remâchées par 5 personnes, elles ne touchaient plus leur public… ». Emmanuel Beaufils ajoute « en tant que développeur, je voyais que les sites qu’on sortait n’avait pas de visiteurs. A côté de ça, il y avait le développement d’une culture web incroyable, les codes évoluaient… ». C’est sur cette base qu’ils décident de créer Uzful. 

 

L’ADN de l’agence est spécifique : ni commercial, ni financier, mais technologique, créatif et stratégique. « C’est assez rare pour une agence conseil ». Gilles Reeb précise : « nous sommes une agence globale, pas digitale ». Et pour cause : de plus en plus, les projets de l’agence sortent des écrans. Tous sont guidés par deux valeurs : « est-ce que je suis utile à mon client ? Est-ce que mon idée est utile à ses clients à lui ? ». Il s’agit donc de satisfaire la marque mais aussi l’utilisateur final. « Ça paraît presque tarte à la crème, mais en agence beaucoup de projets sont pensés pour gagner des compétitions, et pas pour l’utilisateur ».  Tout est conçu en interne : « nous avons une grosse culture du ‘faire’. Les gens ne sont pas cloisonnés : on réfléchit et on vérifie ensemble. C’est une espèce d’intelligence collective, mais pas que dans deux têtes… sinon ce serait un peu le bordel ».

 

Afin de proposer l’approche la plus transversale possible, l’agence développe ses offres ou travaille sur des méthodologies pour « interfacer avec les experts ». « Nous sommes une agence très créative dans l’absolu, mais il faut pouvoir mettre les idées en place : nous n’avons aucun problème à choisir les meilleurs pour couvrir toutes les problématiques marketing d’une marque ».  Cela conduit Uzful à repenser son offre régulièrement. « Nous sommes dans un écosystème vivant, hyper évolutif. En 5 ans, notre manière de travailler s’est énormément transformée ». Le credo : si le public et les besoins évoluent, il faut évoluer avec. « Le département creative techno en est l’un des symboles. Nous avons aussi créé un lab, et nous sommes en train de lancer un service de formation assez novateur par rapport à ce qui existe sur le marché ». Ouvert à tous, il a aussi pour vocation de fidéliser les clients. « En fonction de leur chiffre d’affaires, on leur octroie des crédits de formation gratuits ». L’idée : être utile, toujours. Aux marques et à leurs clients. « Plus on peut les accompagner en interne, plus demain on pourra faire des choses super intéressantes ensemble. Les meilleures idées ne sortent pas des pitchs, mais d’une relation intime et durable avec les clients ».

Gilles Reeb et Emmanuel Beaufils croient en l’humain avant tout. « Nous n’avons jamais fait de prospection. On n’a pas de service commercial. L’objectif est de se faire connaître par réputation, bouche à oreille, recommandation. Et ça fonctionne… ». Uzful admet ne faire que très peu de compétitions. « On préfère fidéliser nos clients, les accompagner de plus en plus loin sur la durée, que de les multiplier en restant en surface des projets ».  

 

L’agence Uzful, c’est aussi un lieu : ICI Montreuil. Un joyeux melting pot de makers, d’artisans et de créatifs qui insufflent un esprit et une atmosphère d’innovation, d’inspiration. Uzful évolue dans cet espace bouillonnant d’une énergie partagée. Les équipes collaborent, les expertises s’enrichissent, et les talents se mêlent pour des projets toujours plus multiples, alliant technologie et tradition.  « Le fait d’être là, à l’opposé de Boulogne, d’avoir un élément distinctif… C’est presque filtrant : on a que des gens motivés ici », explique Emmanuel Beaufils. « Montreuil avait une mairie verte quand on est arrivés. Et puisque notre ADN c’est d’être utile, forcément ça se retrouve dans la responsabilité sociale et le développement durable. L’alter-consommation se retrouve dans le fonctionnement de l’agence », précise Gilles Reeb. La dynamique est intéressante : le lieu est l’un des premiers du genre en France. « Il y a aussi l’école Simplon qui n’est pas très loin. On gravite dans un univers solidaire, où il est possible de faire des choses géniales avec pas grand-chose ».

 

Retrouvez l’agence sur son site web, Facebook, LinkedIn, Vimeo et Twitter, et découvrez le "Petit" Manifeste de l'engagement

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour