1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Portraits d'agences
  4. gyro:paris, l’agence Business to People

gyro:paris, l’agence Business to People

Nathael Duboc et Sébastien Zanini
Introduction
Nous ne sommes ni des cibles marketing, ni des décideurs business, mais bien des humains-aines dont les décisions sont empreintes d’affect ; voilà le motto de l’agence intégrée gyro:paris.

À une époque où les frontières entre B2B et B2C s’érodent de plus en plus, gyro:paris fait le pari d’une agence intégrée « Business to People », alors même que le groupe adopte un positionnement très B2B à l’international. « La frontière entre B2C et B2B a de moins en moins de sens. On ne s’adresse pas à un décideur business, un directeur des achats, une mère ou un père au foyer mais à des hommes et des femmes. », explique Nathaël Duboc, directeur général de l’agence. « Et s’adresser à l’humain implique nécessairement de faire appel à ses émotions. Dans un monde de plus en plus complexe, de plus en plus rapide, de plus en plus saturé d’informations contradictoires, nous réagissons au feeling. », ajoute Sébastien Zanini, directeur général et directeur de la création. « C’est quelque chose que nous avons pu vérifier une fois de plus avec Donald Trump et le Brexit. L’affect est omniprésent et les grandes décisions sont souvent émotionnelles ! », poursuit-il.

Aux manettes de gyro:paris depuis 2016, Nathaël Duboc et Sébastien Zanini entendent cultiver l’idée qu’il faut faire naître « des idées humainement pertinentes ». Une ligne de conduite qui semble faire écho à la personnalité de Christophe Becker, CEO monde de gyro : « C’est quelqu’un d’extrêmement humain, de sensible et c’est un vrai storyteller. Quand il parle de son agence, il touche avec beaucoup de justesse. J’ai vu une cliente être émue aux larmes simplement par ce qu’il avait dit à propos de sa marque ! », commente Sébastien Zanini. Racheté par le groupe Dentsu Aegis Network en juillet 2016, le réseau gyro (700 esprits créatifs répartis dans 17 agences) a su conserver cet ADN tout en renforçant ses expertises : « Le groupe Dentsu a su très tôt faire sa transformation digitale. C’est en ça que cette acquisition a eu du sens pour nous ; nous avons pu conserver cette culture humaine et ‘intrapreneuse’ propre à gyro tout en nous appuyant sur des expertises que nous n’avions pas en matière de digital et de data. », explique Nathaël Duboc. À noter que gyro:paris fait également partie des trois agences créatives regroupées sous le pôle création de Dentsu Aegis Network, récemment mis en place et dirigé par son Directeur Général Olivier Sebag.

Stratégie, création, précision : trois piliers dont gyro:paris bénéficie aujourd’hui au même titre que toutes les agences du réseau avec lesquelles elle collabore quotidiennement. Réalisant près de 30% de ses activités à l’international, gyro:paris compte aussi beaucoup sur la transversalité des échanges cross-agences : « Data, média, consulting, planning stratégique… nous jouons en permanence avec toutes les expertises du groupe Dentsu et des agences gyro. », poursuit Nathaël Duboc. « C’est ce que nous appelons chez nous la culture UNO. Nous formons des équipes dédiées en fonction de chaque problématique client et sans distinction de pays, de structure ou de spécialité. », ajoute Sébastien Zanini. En interne, des cellules dédiées sont néanmoins mises à disposition de chaque expertise pour fluidifier les échanges ; de Creative Front pour les directeurs de création, à HUNT pour le New Business en passant par UNO pour les managers et THINK pour le planning stratégique.

Une logique collaborative et entrepreneuriale qui rejoint la façon dont gyro:paris perçoit ses clients : « À l’origine d’une marque, il y a toujours une histoire, un entrepreneur qui a un jour eu l’idée de planter une graine. C’est cette sincérité que nous allons chercher. À chaque pitch, nous demandons à nos clients ce qui les rend fiers quand ils se lèvent le matin, et leurs réponses nous aident à nous mettre au travail sans faire fausse route. », explique Sébastien Zanini. St Gobain Builiding Glass Europe, Zeiss, Oxford, Midas, De Neuville… autant de marques avec lesquelles gyro:paris collabore régulièrement.

Oxford Cool Robot - Never Give Up / gyro:paris

À une époque où les marques peuvent se sentir fragilisées par leur propre transformation digitale, il semble bon de revenir aux fondamentaux sur lesquels elles se sont construites. « Dans un monde d’IA, d’algorithmes, de VR et de technos, n’oublions pas l’humain ! », insiste Nathaël Duboc. « Les cycles de transformation sont de plus en plus courts, et si l’agilité doit être de mise pour les marques, les agences, elles, doivent se transformer en thérapeutes qui orientent et rassurent. », complète Sébastien Zanini. Se tourner vers le futur en ayant les deux pieds bien ancrés dans le présent, embrasser les technos sans perdre de vue ce qui fait humainement sens, pour gyro:paris, c’est là un bon moyen de commencer.

Ajouter votre commentaire