1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Portraits d'agences
  4. AGENCE79 : portrait d’agence

AGENCE79 : portrait d’agence

AGENCE79 : portrait d’agence
Introduction
« Nous faisons du RTC, du Real Time Conseil ». Jérémie Bugard et Stéphane Gorre nous présentent l’Agence79 dans un portrait qui bouscule les frontières entre média et conseil.

 

Quand Jérémie Bugard et Stéphane Gorre créent AGENCE79 en 2008, c’est avec une volonté commune de créer une structure hybride, à la frontière entre l’agence média et le cabinet de conseil. « Ajouter une dimension conseil permet d’aller beaucoup plus loin dans la démarche avec le client », explique Jérémie Bugard. « Nous ne voulons pas juste faire des plans médias, nous voulons être un vrai partenaire business dans la transformation digitale des marques ».

Au départ, le pari n’est pas gagné. 2008, c’est le début de la crise. Comment se structurer face à de grands groupes quand on est indépendant ? « Nous avons tout de suite identifié ce que souhaitaient les clients, au-delà de l’achat d’espace média ». S’intéresser à la cible, à ses comportements, à ce qu’elle désire… « Il y a de nombreux éléments à prendre en considération, il faut se nourrir de la marque que nous avons en face de nous ». Pour eux, cette démarche est moins évidente dans un grand groupe. « C’est toujours plus simple d’être souple et transversal quand on est trente que quand on est mille ».

 

« Anciennement, l’agence média est une centrale d’achat d’espace publicitaire. C’est un métier simple : il suffit d’acheter des espaces au meilleur prix pour la meilleure exposition possible ». L’arrivée du digital sur le marché a changé la donne : tout est traçable, mesurable, optimisable. « Le problème, c’est que les agences elles-mêmes n’ont pas réussi à se transformer ». Le modèle de rémunération au pourcentage traditionnel n’a pas incité les groupes à repenser leur mode opératoire. « C’est inenvisageable de se transformer sans être rémunéré pour le travail fourni ». C’est pour cela que les équipes d‘AGENCE79 ont délivré du conseil aux annonceurs dès le départ. « Cela demandait une certaine pédagogie. Il fallait expliquer aux prospects que le conseil a de la valeur, et leur proposer un mode de rémunération adapté : nous vendons du temps homme ».

Une autre ressource importante qui permet de proposer ce nouveau modèle d’agence, c’est son aspect technologique. « Nous avons été la première agence média à lancer notre trading desk en 2010, et nous opérions déjà des campagnes en RTB en 2009. En tant que challenger et indépendant, on se doit d’être précurseur et d’avoir un temps d’avance sur nos concurrents pour apporter une valeur ajoutée à nos clients », explique Stéphane Gorre. « Tout cela est mis au service du retour sur investissement. Quand un client a de meilleurs résultats, il est prêt à reconsidérer son mode de rémunération ».

Pour les équipes, il n’y a pas de secrets : ce qui compte, c’est le temps passé sur chaque projet. « Nous intervenons dès le conseil stratégique, nous assurons le suivi de campagne, puis son analyse ». En cours de campagne, il est possible de basculer les investissements. « Nous travaillons souvent sur des stratégies annuelles ‘’macro’’ avant de rentrer dans le détail pour chaque campagne, sur tous les points de contacts ».

 

Jérémie Bugard et Stéphane Gorre s’entourent de collaborateurs expérimentés. « Le numérique est un média qui passe de l’âge ado à l’âge adulte, il faut pouvoir faire preuve de maturité. Nos collaborateurs sont des experts, ils ont tous une certaine expérience, un certain background ». Et tous ont l’envie d’apporter un soin particulier à leurs clients. « L’idée n’est pas de faire de l’abattage à la chaîne. Tous ceux qui ont eu une vie dans une grosse agence avant de venir ici veulent travailler intelligemment, en consacrant du temps à leurs projets. Les annonceurs n’ont pas besoin d’une agence si c’est juste pour relever les compteurs ! Google ou Facebook font ça très bien »

Depuis toujours, AGENCE79 parle de contenu. Si, historiquement, les agences médias parlaient de « tuyaux », le digital bouscule le paysage. « Nous avons affaire à un nombre important de cibles et de sous-cibles. Les messages doivent être d’autant plus adaptés ». Les équipes donnent leur avis, et si elles ne font pas de recommandations créatives, elles participent à la réflexion. « Nous connaissons les cibles des annonceurs, et nous savons quels sont les messages qui peuvent créer une vraie différence. Nous sommes vraiment en lien avec les agences de publicité, notamment pour les guider quant aux formats ».

 

Pour Stéphane Gorre et Jérémie Bugard, le numérique reste encore aujourd’hui le média qui connaît le plus d’évolutions. « C’est ça qui est excitant, ça bouge tout le temps, et ça nous permet de nous remettre toujours en question ». Le bouleversement majeur de cette dernière décade, c’est l’arrivée du programmatique. « C’est quelque chose que nous n’avions pas anticipé, mais une révolution remet toujours les choses à plat, et on s’est tout de suite intéressés au modèle. Heureusement que l’on a eu du nez ! » Et pour rester au courant des dernières innovations, l’agence effectue une veille constante. « Notre métier, c’est aussi de faire le tri dans tout ce qui existe. On ne compte plus le nombre de solutions qui se lancent chaque jour. Il s’agit d’identifier ce qui nous semble viable, fiable, et qui pourra apporter de la valeur à nos clients ». Tout en restant indépendants… 

 

Retrouvez l’agence sur son site web, Twitter et Facebook

Ajouter votre commentaire