actu_21503_vignette

Tendances Social Media: à fond la forme

Le 2 mai 2014

A l'ère du web social, les marques privilégient le contenu exclusif mais également de nouveaux canaux de diffusion pour mieux atteindre leur public. Zoom sur les usages social media incontournables par Marie Dollé, resp. des contenus Kantar Media News Intelligence.

Du Brand Content au Content Brand
La problématique n°1 du brand content pourrait se résumer de la sorte : comment une marque peut-elle se constituer, au travers de ses contenus, une communauté fidèle et établir avec ses abonnés une relation à long terme, bien au-delà des vues, des impressions ou des likes ?

Le challenge est double : les marques se doivent de privilégier des contenus tournés vers le public tout en prenant en compte les nouveaux modes de consommation de l’information. Selon l’International News Media Association, la durée moyenne d’attention d’un internaute en ligne est de 2,8 secondes, soit le temps qu’il faut pour lire un tweet de 140 caractères.

Rien d’étonnant à ce que se développent alors des tendances telles que le snacking content : le fait de piocher dans les contenus médiatiques et de goûter à l’information par petites bouchées est tout à fait représentatif de l’attitude volage que nous avons vis-à-vis de l’information aujourd’hui.

Qui n’a pas survolé les news sur son smartphone entre deux réunions ou zappé frénétiquement en attendant LE sujet ?

Les médias traditionnels ne sont pas en reste à l’égard de ces tendances : NYT Now, l’application iOS payante du News York Times met ainsi à l’honneur des contenus courts, facilement appréhendables et partageables par le lecteur. L’application fait même de la curation avec les contenus d’autres médias. Sa baseline? Un évocateur « Life at the speed of light »…

Parmi la myriade d’applications snacks disponibles, il est intéressant de constater qu’une grande partie privilégie les contenus visuels. Des apps comme Vine ou SocialCam permettent de partager de très courts clips vidéo quand d’autres investissent Pinterest et Instagram pour publier des photos en live. Rapide, explicite : une image vaut mille mots…

Mais gare à l’overdose : les publics disposent de bien plus d’informations qu’ils ne peuvent en gérer et la qualité des contenus - prérequis indispensable - ne sera bientôt plus un critère suffisant.

Il convient alors de transcender le brand content en amorçant de réelles expériences avec ses contenus, fondées par exemple sur l’utile (Youtility) ou l’émotion (Emoticontent).

 

La migration vers de nouveaux espaces

Face à cette inflation des contenus, certains internautes ont développé un stress tout nouveau, celui de passer à côté de l’information ou FOMO (Fear Of Missing Out). A contrario, de plus en plus d’internautes se réjouissent de laisser une empreinte moindre sur le web en privilégiant une consommation raisonnée de l’information et en prônant le JOHO (Joy Of Hiding Out).

Mais ce n’est pas tout. Ils recherchent également une expérience plus personnalisée en lien avec leurs affinités. Les réseaux sociaux de niche, ciblés, quasi sur-mesure, semblent donc avoir de beaux jours devant eux…

A l’instar des changements d’algorithmes de Facebook qui réduisent toujours plus la visibilité des posts, les entreprises devront payer pour être visibles, migrer vers ces nouveaux espaces ou alors, créer leurs propres réseaux.

Cette mutation des usages s’accompagnera également d’un impact considérable au sein même des organisations. En effet, les échanges par mail devraient réduire en faveur des réseaux sociaux comme Chatter, Jive et Yammer et révolutionner la manière dont les entreprises communiquent.

 

Retrouvez en vidéo les top10 des tendances social media à suivre :

  

 

Marie Dollé
Responsable des Contenus
Kantar Media News Intelligence
https://twitter.com/mariedolle

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour