bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Le professeur Xavier en train d'utiliser le Cerebro

4 techniques pour booster sa mémoire

Le 14 sept. 2018

Booster sa mémoire et sa concentration, c’est un peu le Graal des temps modernes. Petit tour d’horizon des voies qui s’offrent à vous - de la plus sage à la plus perchée.

Pour les athlètes de la mémoire : la méthode Martinez

Sébastien Martinez propose une méthode qui permet de devenir un champion de la mémoire. Il sait de quoi il parle – il est lui-même champion de France de mémoire. Sa technique, il l’a développée alors qu’il était étudiant aux Mines. Elle permet d’encoder des éléments dans la mémoire à long terme en mixant plusieurs systèmes : la méthode SEL (Sens, Enfant, Lien), la méthode SAC (Sélection, Association, Connexion), et un système d’équivalence entre chiffres et mots.

Il propose sur YouTube des vidéos qui prodiguent astuces pour réussir un oral, s’améliorer en anglais ou éviter les trous de mémoire.

Pour aller plus loin : ses livres, formations et conférences.

 

Pour ceux qui n’ont pas le temps : l’appli parfaite pour le métro

Derrière Peak, deux frenchies : Xavier Louis et Sylvain Piquet. Depuis le lancement en 2012, l’équipe s’est enrichie de plusieurs grosses têtes américaines - dont Liron Jacobson, qui détient un PhD en neuroscience cognitive, et Barbara Sahakian, professeure en neuropsychologie clinique à Cambridge. Classe !

Le résultat : de spetits jeux censés booster la mémoire, le raisonnement, l’éloquence et la concentration. Ça prend quelques minutes, et vous pouvez suivre votre progression (et vous comparer aux autres).

Pour aller plus loin : l’appli est disponible sur iOS et Android.

 

Pour les amateurs de gélules : les nootropiques

Il y en a pour tous les goûts – à gober, à sucer, à manger, à boire – et ils sont présentés comme les médicaments qui rendent intelligents. Sur le papier, ça fait rêver : trois pilules à avaler et votre capacité de concentration est décuplée. Dans les faits, c’est plus compliqué : entre addiction et effets bidons, mieux vaut ne pas se tromper de prescription. Sans compter que certains produits sont totalement illégaux…

Pour aller plus loin : vous pouvez en acheter sur internet. Ou prendre un billet d’avion pour la Silicon Valley. Ou lire ce papier du Wall Street Journal -  peut-être un peu plus safe.

 

Pour les cyborgs : l’implant cérébral

En 2017, le chercheur en ingénierie biomédicale Dong Song a testé un implant dans le cerveau de 20 personnes au cours d’une expérience. Le principe : détourner la fonction d’implants luttant contre les crises d’épilepsie pour stimuler de façon électrique la mémoire. Ça fait flipper… mais ça marche : sur la mémoire à court terme, les participants ont vu leurs capacités cérébrales augmenter de 15%, et de 25% pour les exercices sur la mémoire de travail.

Pour aller plus loin : tous les travaux du chercheur sont ici. Et il est à parier qu’il aura bientôt besoin de nouveaux cobayes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour