1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Efficacité Marketing
  4. Lilly Wood & the Prick et Carrefour : est-ce vraiment optimiste?

Lilly Wood & the Prick et Carrefour : est-ce vraiment optimiste?

Lilly Wood & the Prick et Carrefour : est-ce vraiment optimiste?
Introduction
Pour cette dernière tribune avant la trêve estivale, Michel Sara, fondateur de ROImarketing, évoque un sujet plus léger : le niveau d'anglais des Français. Illustration avec le cas de Carrefour et de Lilly Wood & the Prick. Vous avez dit optimiste ?

Il n’y a aucun doute que le titre de Lilly Wood  & the Prick, Prayer in C, donne envie de bouger et nous met de bonne humeur instantanément. C’est d’ailleurs la raison essentielle pour laquelle c’est un tube. L’effet est immédiat, à la 1ère écoute.

C’est évidemment ce qui a motivé l’agence de Carrefour (ou une boîte de prod) pour proposer cette musique comme fond sonore des spots radio de la marque.

Mais pour penser que cette musique serait efficace (puisque c’est le thème de la rubrique) et stratégiquement en phase avec l’optimisme, valeur centrale de Carrefour, nos professionnels de la communication ont dû néanmoins faire un pari : que l’immense majorité de la cible (dans le cas de Carrefour, tous les adultes vivant en France !) ne comprenne rien ou quasiment rien à ce que raconte Nili Hadida, la chanteuse du groupe, dans la version chantée du titre que nous avons tous écoutée à plusieurs reprises.

En effet, voici quelques morceaux choisis de ce qui dit la chanteuse à la personne à qui elle s’adresse :

« Tu n’as jamais dit un mot, tu n’as pas écrit une lettre, ne pense pas que je puisse te pardonner

Notre monde se meurt lentement, je ne peux plus perdre de temps, ne pense pas que je puisse te croire

Nos mains seront plus ridées et nos cheveux plus gris, ne pense pas que je puisse te pardonner

Regarde, les enfants sont affamés, leurs maisons sont détruites, ne pense pas qu’ils puissent te pardonner

Quand il n’y aura plus que silence et que la vie ne sera plus, ne pense pas que tu puisses te pardonner à toi-même »

Vous avez dit optimisme ?

Peut-être que dans un pays d’Europe du nord, où le niveau d’anglais est significativement supérieur au nôtre, la question du sens des paroles aurait refroidi les ardeurs des communicants.

Ou, pour le dire autrement : ce cas d’école, à la fois par l’importance de l’annonceur, la popularité du titre et sa sémantique diamétralement opposée au positionnement de la marque, est un bon indicateur de notre – faible – niveau d’anglais.

 

 

ROImarketing

Ajouter votre commentaire