bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Une main tenant une pellicule Kodak

Kodak lance sa cryptomonnaie…

Le 10 janv. 2018

… et son action s’envole. Preuve que la marque est loin d’avoir dit son dernier mot !

Kodak, c’est un peu comme Nokia : ultra-leaders sur leurs secteurs respectifs avant de rater les virages de la tech et du numérique, les deux marques ont du mal, malgré quelques belles tentatives, à rattraper leur retard.
Pourtant, avec son annonce du 9 janvier 2018, Kodak a fait bondir son action : en partenariat avec WENN Digital, l’entreprise instaure sa plateforme KODAKOne ainsi que KODAKCoin, une cryptomonnaie destinée aux photographes et aux agences afin de permettre un meilleur contrôle des droits d’auteurs.

Une nouvelle économie de la photographie

En utilisant la blockchain, KODAKOne permettra de générer un système de droits crypté afin que les photographes puissent enregistrer leur travail en toute sécurité. Les photographes pourront, avec des KODAKCoins, participer à ce que la marque appelle « une nouvelle économie de la photographie ». Les membres pourront en effet être payés pour des licences de leurs clichés en temps réel, en toute sécurité. « La plateforme KODAKOne indexe le web en permanence afin de surveiller et protéger les IP des images enregistrées dans le système. Quand une image est utilisée sans qu’une licence n’ait été achetée au préalable, la plateforme pourra éditer une post-licence de façon efficace afin de rémunérer les photographes », peut-on lire dans un communiqué. Par ailleurs, les membres de la communauté sont avertis de l’usage qui est fait de leurs photos, avec l’objectif de pouvoir adapter leur discours marketing.

Du côté des équipes, si on ne néglige pas « l’effet buzz » des cryptomonnaies, on voit avant tout un moyen de rendre justice au travail des photographes.

Kodak n’est pas la seule entreprise à qui l’annonce du lancement d’une cryptomonnaie fait du bien à l’action : la marque de boissons Long Island Iced Tea avait opéré un mouvement similaire, allant jusqu’à changer son nom en « Long Blockchain Corp ». Reuters rapporte, à l’égard de cette tendance, les propos de Dennis Dick, trader chez Bright Trading LLC. Le constat est sans appel : « C’est ridicule. Tout cela n’a aucun sens ».
Effet d’annonce ou véritable intérêt pour le marché, l’aubaine est réelle pour Kodak. Après un dépôt de bilan en 2012, l’entreprise a multiplié les tentatives pour rester la tête hors de l’eau : vente de brevets à Apple et Google, nouveau management, vente de la licence de la division photo, … Affaire à suivre !
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour