bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_31019_vignette_alaune

FCB Inferno propose aux SDF de devenir baristas

Le 4 avr. 2016

Un café peut tout changer. L'agence FCB Inferno le prouve, en formant des SDF de Londres à devenir baristas professionnels.

En novembre dernier, l’agence FCB Inferno lançait « Change Please » avec le magazine The Big Issue. L’initiative joue sur le mot « change », qui peut vouloir dire, en anglais, à la fois « monnaie » et « changement ». L’objectif : montrer l’impact que peuvent avoir quelques pièces de monnaie, en permettant aux SDF de Londres de devenir baristas professionnels. Pour ce faire, les équipes ont fourni des vans ainsi que des logements temporaires aux sans-abri, avant de les embaucher à temps plein.

Le projet rencontre un franc succès. Loin des préjugés et des réticences, Change Please a déjà vendu plus de 78 000 tasses de café, et a employé 12 ex-sans-abri, qui sont devenus de véritables experts. L’agence est actuellement en pourparlers avec un distributeur anglais pour vendre ces cafés en rayons.

FCB a par ailleurs créé une campagne qui montre le succès de Change Please. Nous y voyons Jatinder, l’un des premiers SDF à être devenu barista. « J’avais approché la mairie pour essayer d’avoir un logement, mais on m’avait dit que ce n’était pas une priorité. Je dormais dans les halls d’entrée des immeubles. Ce n’était pas facile : j’avais froid, et peur parfois. Avant cette expérience, je pensais que faire du café consistait juste à verser de l’eau sur du Nescafé en poudre. Avant Noël, j’ai été formé et j’ai commencé à travailler pour Change Please à plein temps au début de l’année. J’ai économisé mes salaires, et maintenant je peux louer une petite chambre. Je souris à chaque fois que je prends ma douche, utilise mon toaster, ou ouvre le frigo pour prendre quelque chose à manger. C’est mon job qui a permis tout cela. Je suis reconnaissant envers Change Please pour énormément de choses. Et j’espère grandir en même temps que l’entreprise. J’avais oublié de quoi j’étais capable : être sans-abri me prenait tout mon temps. Être de retour dans le circuit de l’emploi permet de faire ressortir le meilleur de moi-même ». 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour