bannière 2
bannière 2
premium1
actu_31739_vignette_alaune

DAMAE Medical traque les tumeurs cutanées

Le 11 mai 2016

Nommée par le MIT Technology Review parmi les dix meilleurs innovateurs Français de moins de 35 ans, Anaïs Barut, CEO de DAMAE Medical, développe avec les deux autres fondateurs de cette startup, un dispositif qui permet de dépister les cancers de la peau.

Anaïs Barut, 23 ans, a un parcours éclectique. Diplômée de l’Institut d’Optique Graduate School et d’HEC Paris, la jeune PDG a des ambitions à la hauteur de ses compétences, « Au cours de ma scolarité, je me suis prise de passion pour l’entreprenariat, notamment technologique et j’ai effectué différents projets entrepreneuriaux qui m’ont permis de rencontrer David Siret, le directeur technique de l’entreprise. J’ai réalisé deux projets avec lui puis j’ai rencontré Arnaud Dubois, le troisième co-fondateur de DAMAE. Il est l’inventeur de la technologie que l’on développe depuis janvier 2013 ».

La création de la startup DAMAE Medical a permis de combiner les talents de ses trois fondateurs et de les mettre au service de la technologie médicale « Nous voulions développer un projet qui nous ressemble, dans lequel nous pourrions optimiser toutes nos compétences. La technologie optique étant notre principal domaine de compétence, s’applique ici au monde médical en suivant un modèle économique novateur. De plus, nous mettons à profit nos savoirs dans les secteurs marketing et commercial. C’est un projet qui nécessite de nombreuses compétences ce qui nous a permis de recruter du personnel ». La startup propose un nouveau dispositif médical qui permet de visualiser les sous-couches cutanées et diagnostiquer les anomalies cancéreuses « Ce dispositif d’imagerie optique a une résolution 1 000 fois plus précise que celle d’un échographe. Il nous permet de capter les images des cellules des tissus cutanés grâce au simple contact d’un grain de beauté ou d’un mélanome. Cette technique aidera les dermatologues à diagnostiquer un cancer ou du moins à l’identifier sans faire de biopsie ». Ce produit est actuellement en phase d’industrialisation. Viendront ensuite les tests cliniques sur certains patients pour la phase de validation, qui débouchera ensuite sur une phase de commercialisation.

Cette innovation sera présentée au festival de Futur en Seine « Je suis fière de pouvoir y participer, car c’est l'opportunité de rencontrer différents profils, pour ensuite créer de nouveaux projets ».

 

Retrouvez plus d'infos ici !

 

source photo

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour