Obama take care

Obama take care

Il est venu. On l’a vu. Et il n’a pas fanfaronné. Ce samedi, dans l’amphithéâtre de la Maison de la radio, Barack Obama, face à une salle vibrante, est apparu étrangement calme. Il n’a servi ni formules choc ni révélations trash. Barack Obama ne hurle pas, ne conspue pas, n’admoneste pas. Ici, pas de petites phrases acides, pas de coup de menton revanchard. Il nous a offert une belle démonstration : la force d’un leader se doit d’abord d’être tranquille. C’est certainement la plus juste leçon que pouvait nous partager le 44ème président des Etats Unis… et un discours très aligné avec celui des fondateurs des Napoleons.