Monsanto papers : ghostwriting & petit fake news entre amis

Monsanto papers : ghostwriting & petit fake news entre amis

Le glyphosate est-il – oui ou non – cancérigène ? Vous ne savez pas trop. Normal. La firme productrice de l’agent orange aime bien semer le doute. La pratique du « ghostwriting » est un sport d’endurance pour Monsanto, et la firme le pratique dans les plus prestigieux journaux (Wall Street Journal, New York Times). Ainsi avec le biologiste américain Henry Miller, chroniqueur régulier, qui entre deux papiers contre le Bio et pour les OGM, signait des plaidoyers fournis clé en main par le géant des biotech. L’enquête du Monde dévoile les dessous (sales) de l’affaire. Une lecture édifiante que tous les communicants apprécieront forcément. Pour ce qui est de la remarquable enquête menée par Mathieu Asselin… les photos parlent d’elles-mêmes.