1. Accueil
  2. Data Content
  3. Think outside the box

Think outside the box

tv cathodique
Introduction
L’une des vertus du digital est de provoquer l’éclatement de tous les schémas de pensée. « Think outside the box » : voilà le nouveau mantra des marques. Une tribune signée Makheia.

Dans cette course à l’émergence, la data est une alliée précieuse. Articulée à l’intelligence artificielle, elle devient même d’une redoutable pertinence. Pour mieux renouveler le dialogue avec vos publics.

Une nouvelle créativité tout azimuts est aujourd’hui en marche ! Et elle est davantage alimentée par les utilisateurs que par les marques. Outre que les consommateurs se digitalisent plus vite que les marques, la raison principale réside dans la maîtrise des Smart Data : il s’agit d’utiliser les bonnes données pour segmenter et prédire, mais il convient aussi d’intégrer le juste message, relationnel, participatif et surtout émotionnel. Data Scientist et créatif, voilà la nouvelle paire gagnante. Dans ce contexte, une nouvelle séquence s’amorce pour les marques avec le double apport de la data et de l’intelligence artificielle. Et le champ des possibles est quasi infini. Comment exploiter la data au service des contenus? En agrégeant les sources de données disponibles et en les croisant pour valoriser et enrichir le contenu.

Différentes applications possibles émergent désormais : datavisualisation et cartographies, vidéos enrichies, contenus personnalisés, contenus augmentés, langage naturel, services à valeur ajoutée, Open Innovation autour de la marque… À vous d’inventer vos nouveaux formats de contenus pour mieux engager chacune de vos audiences. Voici quelques exemples d’applications.

Dans la construction, par exemple, de nouvelles applis croisant géolocalisation, data météo et données métiers permettent aujourd’hui de pousser du contenu totalement personnalisé et en temps réel : « Couvreur de mon état, j’ai été alerté de l’arrivée d’un orage au dessus de la zone précise où je travaillais. Je suis descendu du toit et, pour ne pas perdre de temps, je suis allé sonner à la porte d’un prospect dans la rue d’à côté, dont l’application m’avait indiqué les coordonnées sur mon smartphone. », explique ainsi un usager.

Dans l’automobile, un client peut désormais être adressé selon l’usage de sa voiture mais surtout de son modèle (diesel, essence, puissance type, 2 ou 4 roues motrices, consommation moyenne etc…), son type de parcours (urbain ou routier), sa localisation ; et des données comportementales peuvent influencer jusqu’à la sémantique employée. Ainsi, un conducteur amateur de conduite sportive et féru de technologie recevra un contenu d’une tonalité très différente de celui envoyé à une conductrice sensible à la mode et au lifestyle. Et chacun aura la liberté de recevoir le contenu sur son point de contact préféré : par email, dans un espace privatif, par SMS, par chat… Seule l’intelligence artificielle permet la production instantanée des formats multiples selon le désir du consommateur.

infographie imerys

L’Hyper-pertinence, un nouveau concept

Pour les marques, l’enjeu est majeur : elles ont enfin l’opportunité de produire des contenus pertinents et opportuns. Il ne s’agit pas seulement de parler juste, il faut prendre la parole ou solliciter au bon moment et via le bon canal. Terminés les flux de contenus indéterminés et massifs en espérant que le consommateur trouve son compte dans un « océan textuel ». Que ce soit pour adresser des consommateurs grand public ou des professionnels, l’individualisation est une nécessité. En matière d’évènements culturels par exemple, des plateformes digitales, analysant des données comportementales, proposent aujourd’hui des concerts de proximité en fonction des goûts musicaux de l’utilisateur.

Inspirées des applis de rencontres, elles peuvent compiler, entre autre, les plateformes de référencement en ligne d’évènements et les réseaux sociaux (Facebook, TimeOut, etc.), les plateformes de musique en streaming (Souncloud, Spotify, etc.) et les billetteries en ligne (Fnac Spectacles, Digitick, Yurplan, etc.). 

En associant l’observation fine des attentes, l’intelligence artificielle au contenu et à la data, on peut ainsi se diriger vers l’hyper-pertinence et libérer la marque du risque de « content shock ». Une opportunité pour renouveler la créativité, imaginer de nouveaux services et proposer de nouvelles expériences de marque.

Pour aller plus loin :

– L’appli signée Imerys Toiture, pour optimiser la gestion des chantiers en fonction des prévisions météo : http://www.imerys-toiture.com/pro/meteo-couvreur-toiture-pro.html

– Yseop, société française d’intelligence artificielle, leader mondial de la génération automatique de texte – https://yseop.com/fr

– L’offre DataContent de Makheia : http://makheia.com/datacontent/

 

Ajouter votre commentaire