1. Accueil
  2. Archive budget
  3. Lacoste // BETC Luxe

Lacoste // BETC Luxe

Lacoste // BETC Luxe
Introduction
L‘édition limitée : Lacoste+Campanas Lacoste s’associe au duo de designers brésiliens : les frères Campana, pour une série limitée de son fameux polo, disponible dans les boutiques Lacoste dans 12 pays en novembre 2009.Sur ces polos, le logo traditionnel a été modifié. En effet, à la place du crocodile habituel, un petit amoncellement de crocodiles […]

Lédition limitée : Lacoste+Campanas
Lacoste s’associe au duo de designers brésiliens : les frères Campana, pour une série limitée de son fameux polo, disponible dans les boutiques Lacoste dans 12 pays en novembre 2009.
Sur ces polos, le logo traditionnel a été modifié. En effet, à la place du crocodile habituel, un petit amoncellement de crocodiles se regroupe. Ce dernier symbolise le comportement des crocodiles dans la région du Pantanal au Brésil, obligés de vivre les uns sur les autres pendant la saison sèche quand le lit de la rivière s’assèche.

 

Les designers : Les frères Campana
En quelques années, les frères Campana, Fernando et Humberto, sont devenus les meilleurs ambassadeurs du renouveau brésilien. Même si la plus grande partie de leur création reste fabriquée en Italie, ils travaillent dans leur studio de Sao Paulo, laboratoire artisanal où ils se livrent à leur passion pour les matériaux.

Leur crédo ? Réconcilier récup et summum du chic.
«Nous sommes incapables de dessiner des objets aux formes parfaites. Notre inspiration, c’est notre pays: le chaos urbain, la mixité sociale, les favelas… Nous faisons tout pour rester proches de ces réalités.»

 

Lannonce presse
L’annonce a été conçue pour illustrer la démarche artistique et éco-responsable des frères Campana qui a abouti au concept de ces polos. On suit au fil des pages le mouvement des crocodiles et leur regroupement au creux de la rivière, pour aboutir au regroupement symbolique sur le polo.

 

Le photographe : Eric Nehr
Eric Nehr vit et travaille à Paris. Habitué à réaliser des séries de portraits sur fond monochromes de personnes rencontrées dans la rue, Eric Nehr s’essaie ici, avec bonheur, à un nouvel exercice : la photographie animalière. Comme pour ses séries de visages, le photographe brouille les pistes du réel, entre distance et proximité. Ce qui de loin peut être appréhendé comme une peinture abstraite, se révèle de près d’une précision et d’une netteté étonnante.

 

 

lacoste

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire