1. Accueil
  2. Archive budget
  3. Fondation Abbé Pierre // BDDP Unlimited.

Fondation Abbé Pierre // BDDP Unlimited.

Fondation Abbé Pierre // BDDP Unlimited.
Introduction
La Fondation Abbé Pierre repart en campagne pour alerter l’opinion publique sur un fléau dont 3,5 millions de français sont victimes : le «mal-logement». Aujourd’hui encore, en France, la crise du logement prend de multiples formes : absence totale de domicile personnel, mais aussi inconfort, suroccupation, insalubrité, menace d’expulsion… voire «non-logement».   Le «non-logement», ce […]

La Fondation Abbé Pierre repart en campagne pour alerter l’opinion publique sur un fléau dont 3,5 millions de français sont victimes : le «mal-logement».
Aujourd’hui encore, en France, la crise du logement prend de multiples formes : absence totale de domicile personnel, mais aussi inconfort, suroccupation, insalubrité, menace d’expulsion… voire «non-logement».

 

Le «non-logement», ce sont tous ces logements qui n’en sont pas (garages, caves, automobiles, cabanes,…) mais que 1 million de personnes occupent. C’est sur cet aspect du problème que la nouvelle communication de la Fondation Abbé Pierre, signée BDDP Unlimited, prend appui. Composée de deux affiches, la campagne donne à voir au grand public, dans un jeu d’ombres et de lumières, de vrais lieux qui ont été détournés de leur vocation première pour servir de toit. Elle est diffusée sur un réseau de près de 10 000 faces dans toutes les régions de France où la Fondation est implantée.

 

Dans le respect de la tradition que l’Abbé Pierre avait fait sienne, une opération «coup de gueule» a eu lieu ce mercredi 9 décembre, pour redire l’urgence de venir en secours à ceux qui sont privés d’un logement digne de ce nom.

 

Des bénévoles de la Fondation et de nombreux volontaires se rassembleront place de La République (Paris Xe), à 7h30 du matin, point de départ d’une action militante. Sur leur parcours jusqu’à la Bastille, ils adhésiveront de fausses boîtes aux lettres sur des lieux accueillant parfois, pour une nuit ou plus, des égarés en quête d’un toit. On pourra y lire : «Une boîte à lettres ici, ça vous étonne, pourtant, 1 million de personnes en France vivent dans un lieu comme celui-ci». Ils déposeront également sur le pare-brise de centaines de véhicules stationnés une enveloppe contenant les visuels de la campagne sous forme de carte postale et sur laquelle figure «En France des milliers de personnes ont pour seule adresse leur voiture».

 

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire