LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
Marketing, com', pub'
AccueilQue font les politiques sur Facebook ?

Que font les politiques sur Facebook ?

Que font les politiques sur Facebook ?

Barack Obama et Narendra Modi sont les dirigeants les plus « likés » sur Facebook selon les résultats d’une étude de Burson-Marsteller : celle-ci s’est intéressée à l’utilisation du réseau par les gouvernements pour se rapprocher des citoyens.

Près de 90% des gouvernements ont une page officielle sur Facebook ; 87 chefs d’Etat, 82 chefs de gouvernement et 51 ministres des affaires étrangères possèdent une page officielle sur la plateforme, selon la nouvelle étude de Burson-Marsteller, agence internationale de relations publics et de communication. 169 des 193 pays membres des Nations Unies possèdent une page officielle sur Facebook.

Au cours des huit dernières années, Facebook est devenu la plateforme de choix des dirigeants mondiaux et des gouvernements pour échanger avec leurs électeurs. Au 4 janvier 2016, l’ensemble des leaders mondiaux cumulait un total de 230 489 257 « like » et avait publié plus de 302 000 posts.

Le Président américain Barack Obama est le dirigeant mondial le plus populaire sur Facebook, avec plus de 46 millions de « like » sur sa page de campagne. Obama est suivi par le Premier Ministre indien Narendra Modi avec plus de 31 millions de fans sur sa page personnelle et 10,1 millions de fans sur sa page institutionnelle PMO India, classée en troisième position. Le Président turc Recep Tayyip Erdogan, le Président indonésien Joko Widodo et le Président égyptien Abdel Fattah Elsisi complètent la liste du top cinq des leaders mondiaux les plus populaires, avec plus de 5 millions de « like » chacun.

 

Dans la zone européenne, les dirigeants les plus suivis sur Facebook après le Président turc Recep Tayyip Erdogan (7,9M de « like ») sont la monarchie britannique (2,5M), le président roumain Klaus Iohannis (1,7M), la chancelière allemande Angela Merkel (1,7M), les premiers ministres russe et albanais, Dmitry Medvedev (1,4M) et Edi Rama (0,9M). Le Président François Hollande se classe en onzième position en Europe avec 780 000 « like ». Son Facebook personnel arrive devant celui de l’Elysée (249 000), du Ministère des affaires étrangères (246 000) ou celui du Gouvernement (134 000).

L’appétence des citoyens à suivre les comptes des décideurs politiques ne faiblit pas. En novembre 2015, l’administration américaine a lancé une page institutionnelle officielle pour le Président des Etats-Unis (/POTUS) qui a rassemblé plus de 1,3 million de « like » en moins de deux mois et compte déjà parmi les 30 pages les plus suivies des dirigeants mondiaux.

En 2015, N. Modi compte les fans les plus actifs avec plus de 200 millions d’interactions avec sa communauté Facebook, soit cinq fois plus que B. Obama. Les formes d’engagement diffèrent d’un pays à un autre. Ainsi, les posts de la Maison Blanche, moins « likés» que ceux de N. Modi, sont toutefois beaucoup plus partagés.

Le nouveau Président argentin, Mauricio Macri est le dirigeant qui suscite le plus d’engagement avec un taux d’interactions de 12% par rapport au nombre de « like » de sa page.

La page Facebook la plus active est celle du Président de la République dominicaine, avec plus de 27 posts en moyenne par jour en 2015. Les gouvernements du Botswana et des Philippines sont presque aussi actifs, chacun publie en moyenne 20 posts par jour. En revanche, la page officielle du président des Etats-Unis publie des posts de manière plus irrégulière, mais totalise plus de 77 000 interactions par post.

Seuls les gouvernements de 24 pays ne sont pas encore présents sur Facebook, y compris la Chine où le réseau social est interdit, et la Suisse où l’ancien président avait brièvement lancé une page personnelle en 2013 avant de la désactiver quatre mois plus tard.

Tags :
ARTICLES À DECOUVRIR
Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
Efficacité Marketing avec ROI\Marketing Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
New-York s’attaque aux tickets bots
DATAS DATAS avec Les Echosmédias New-York s’attaque aux tickets bots
Le groupe d'après
Tous les jours, faire passer l'actualité de la com'
Repérer ce qui change, souffler sur ce qui bouge, souligner les tendances, faire le plein de contacts.
Cliquez ici.