LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
Marketing, com', pub'
AccueilPlayer, un lieu qui provoque l'innovation collective

Player, un lieu qui provoque l'innovation collective

Player, un lieu qui provoque l'innovation collective

Marylène Vicari nous présente Player : ni un espace de co-working, ni tout à fait une startup, mais un espace d’architecture collaborative où se connectent talents de tous bords. Une hybridation au service des grandes entreprises et du bien commun.

Player est un provocateur d’innovation collective créé en avril 2015 par Marylène Vicari : une communauté interdisciplinaire puisqu’elle mélange aussi bien des prospectivistes, des startups, des artistes numériques, des sociologues, des entrepreneurs sociaux, des chercheurs, que des facilitateurs, des codeurs, des grandes entreprises. Situé en plein cœur du Sentier, ce laboratoire vivant se veut un lieu d’inspiration, d’immersion, de friction et de transformation.

A l’origine du projet, Marylène Vicari. Ancienne co-directrice d’une agence de conseil, de communication et de management, elle a vu son bail arriver à échéance en 2012. Aussi, plutôt que de repartir sur un autre bail, elle a convaincu l’ensemble de son équipe de tout mettre dans le cloud et de partir en itinérance dans des lieux d’innovations. « Nous sommes partis nous immerger, nous acculturer à ces nouvelles manière de faire pour voir ce que cela produisait et provoquait chez nous. », Marylène Vicari. Cette itinérance a duré 18 mois : 6 mois à la Ruche (innovation sociale et solidaire), 6 mois chez Créatis (innovation culturelle) et 6 mois au Numa (innovation digitale). « A l’issue de cette itinérance, j’ai eu envie de créer un lieu pour hybrider, activer, les différents profils rencontrés à l’intérieur de ces lieux et soutenir leur développement. J’avais également envie de diffuser cette culture auprès des grands groupes. ».

Player est un lieu dédié à l’innovation collective. Il accueille aujourd’hui 50 personnes en résidence et 150 hors les murs environ. Tous ces profils très différents, croisent leurs idées et leur inspiration avec l’approche type d’un laboratoire. Ensemble, ils expérimentent et testent différentes choses avec toujours une double logique : vendre leurs idées aux grandes entreprises en transformation et les mettre à la disposition du grand public pour le bien commun. « Nous cherchons à avoir une double dynamique de rémunération avec d’un côté de grands groupes comme EDF et Société Générale - avec lesquels nous travaillons actuellement- et de l’autre une rediffusion gracieuse au public ».

En fonction des thématiques abordées, les approches sont différentes, tout comme les communautés activées. Ainsi lorsque Player travaillait sur climat pour la COP21, c’est l’Institut des futurs souhaitables, les prospectivistes de la bande, qui a été sollicité ; quand il s’agit de questions autour des nouvelles économies, d’activation de startup, Player ferait plutôt appel à Ticket for Change. «  En fonction des projets, nous n’activons pas les mêmes leviers. » 



Sur Player, même, l’équipe est constituée de six personnes. Leurs profils sont très hétéroclites, mais ils sont déjà dans des logiques d’ouverture et de connexion à de l’hétérogène : ils viennent de grands groupe, d’agences, de startup, sont d’anciens planneurs ou étudiant. Il y a même un ancien régisseur du théâtre. « C’est une équipe assez protéiforme. Pour la plupart, ils ont déjà un parcours et ont voulu renouer avec d’autres pratiques tout en utilisant leurs expertises ; ils voulaient redonner du sens à leur activité. Cela correspond bien à cette double logique business / bien commun incarnée chez Player ».

Player souhaite à ce jour changer d’échelle, à deux niveaux : son installation dans un nouveau lieu, à deux pas du siège, mais trois fois plus grand en termes d’espace (1600 m2) et de communauté. D’autre part, la société est en train de se connecter avec des acteurs à l’international qui s’intéressent à l’hybridation et aux enjeux de société, à la connexion, et au business.

« En connectant makers, grandes entreprises, chercheurs, on est vraiment en train d’inventer les formes d’entreprises qui n’existent pas encore. Ce qu’on voit naître ici, au-delà de l’intelligence, la créativité, ce sont de nouvelles façons de travailler ensemble demain. »

 

Tags : france
ARTICLES À DECOUVRIR
Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
Efficacité Marketing avec ROI\Marketing Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
Spot TV versus spot web : relooking extrême
VIDEO ADVERTISING avec TEADS Spot TV versus spot web : relooking extrême
Un film Snapchat contre la gynophobie
L'ANGUILLE SOUS LA ROCHE avec 4UATRE Un film Snapchat contre la gynophobie
Le groupe d'après
Tous les jours, faire passer l'actualité de la com'
Repérer ce qui change, souffler sur ce qui bouge, souligner les tendances, faire le plein de contacts.
Cliquez ici.