LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
Marketing, com', pub'
AccueilMicrosoft fait découvrir le numérique aux adolescentes

Microsoft fait découvrir le numérique aux adolescentes

Microsoft fait découvrir le numérique aux adolescentes

Les métiers du numérique, ce n’est pas que pour les garçons. Dans le cadre des Colos Digigirlz, Microsoft et ZUPdeCO offrent l’opportunité à 50 jeunes filles de découvrir cet univers. Inspirant.

En fin d’année dernière, Microsoft lançait Upgrade Your World, une campagne destinée à soutenir 10 associations à hauteur de 50 000$ chacune. 5 associations étaient choisies par le public via les réseaux sociaux, 5 autres directement par l’entreprise en fonction de projets ou de rencontres où le numérique avait un rôle à jouer. « ZUPdeCO fait partie de celles que nous avons choisies », explique Béatrice Matlega, Responsable de la politique de citoyenneté chez Microsoft. « Nous sommes partenaires de longue date. Nous voulions aller plus loin que les journées Digigirlz que nous organisons déjà. Le principe des colos est d’immerger pendant deux semaines des adolescentes au sein des métiers du numérique ».

 

Car depuis 10 ans déjà, ZUPdeCO accompagne les enfants issus de zones défavorisées, en difficulté sociale. L’association intervient dans les collèges partenaires avec des volontaires du service civique ou de jeunes étudiants afin d’aider les élèves. « La vraie inégalité, c’est l’accompagnement dans les devoirs à la maison. Nous avons installé le principe des ‘’devoirs vérifiés’’ en groupe après le collège ainsi qu’un système de tutorat individuel pour ceux qui rencontrent le plus de difficulté », raconte Céline Corno, chargée du développement chez ZUPdeCO. « Mais il ne faut pas oublier qu’ils restent des enfants : faire ses devoirs et aller à l’école sans rien de concret derrière, ça peut vite les embêter ». L’objectif : les stimuler. « Et la meilleure manière de faire ça, c’est de leur montrer quels sont les métiers qui peuvent exister, et casser les préjugés ». En ce qui concerne les métiers du numérique, les filles ont tendance à s’auto-censurer : moins de 30% des acteurs du numérique, tous niveaux confondus, sont des femmes. « Avec les colos, nous voulons leur faire découvrir un secteur, des métiers, pour leur donner une ouverture sur ce qu’elles font au quotidien ».

 

Les équipes ont donc sélectionné deux groupes de 25 jeunes filles, au sein des classes de 4ème et 3ème partenaires, pour les emmener dans l’aventure. « Celles qui le souhaitaient ont pu remplir un bulletin de motivation assez simple. Nous leur avons posé des questions sur leurs connaissances du numérique, leur ambition pour plus tard, et leur intérêt à participer à la colo ». Pendant ces deux semaines, elles ont pu échanger avec des femmes qui font carrière dans le numérique, découvrir les initiatives de nombreuses entreprises, et des lieux culturels. « L’enjeu est double : nous leur faisons découvrir des entreprises purement numériques, mais aussi des entreprises traditionnelles qui sont impactées par le numérique ». Béatrice Matlega insiste sur l’importance des partenaires. « C’est ce qui permet de faire du programme un réel succès : les entreprises jouent le jeu. Schneider Electric, Parrot, TF1,… Ça crée un réel élan commun, une vraie mobilisation pour aider ces jeunes filles ».

 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles apprécient la démarche. « C’est super, ça nous permet de sortir de chez nous et on découvre beaucoup de choses », explique l’une des participantes. Elles admettent découvrir des métiers qu’elles ne connaissaient pas. « Je pensais que c’était pour les hommes », nous raconte une autre. Loin du cercle scolaire, cette expérience les valorise. « Pendant l’exposition au Musée de l’Art Ludique, je me suis rendue compte que je connaissais les réponses à plein de questions. Je me suis impressionnée moi-même ! », s’amuse une troisième. « Ca nous pousse à aller plus loin. Nous avons rencontré des femmes qui font partie du comité de direction de Microsoft : ça m’a donné des idées pour mon orientation, je veux poursuivre mes études ».

Au cours de ces semaines de découverte, elles sont coachées sur leur CV, la mise en avant de leurs qualités et de leurs compétences. « C’est une expérience qu’elles doivent valoriser, nous leur donnons les outils pour ».

 

Une belle initiative, qui devrait se poursuivre. « Nous voulons sortir de Paris. Nous avons programmé des journées Digigirlz à Bordeaux et à Lille, nous espérons vraiment que ça ne va pas s’arrêter là », conclut Béatrice Maltega. Les préjugés et l’auto-censure n’ont pas de frontières…  

 

Retrouvez les aventures des Digigirlz sur Twitter 

ARTICLES À DECOUVRIR
La data, booster de performance digitale
Brand & Customer Marketing avec Loyalty Company La data, booster de performance digitale
Facebook veut vous transformer en emoji
DATAS DATAS avec Les Echosmédias Facebook veut vous transformer en emoji
Le groupe d'après
Tous les jours, faire passer l'actualité de la com'
Repérer ce qui change, souffler sur ce qui bouge, souligner les tendances, faire le plein de contacts.
Cliquez ici.