LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
25 novembre 2014
AccueilL'Intime conviction d'Arte

L'Intime conviction d'Arte

L'Intime conviction d'Arte

L'heure de la TV enrichie est arrivée, Arte prépare Intime Conviction, une fiction pour la TV et sur le web qui fait évoluer le genre participatif de manière totalement exceptionnelle. Le destin de l'accusé sera dans les mains de jurés composés d'internautes.

La fiction raconte l'histoire de Paul Villiers (Philippe Torreton), exerçant le métier de médecin-légiste  qui retrouve son épouse morte (Marie Bäumer), une balle dans la tête. Le capitaine de police Lebrun (Camille Japy) soupçonne le mari.

Voici le sujet de la nouvelle fiction d’Arte actuellement en tournage du côté de Biarritz. Il faudra patienter jusqu’à septembre prochain pour sa diffusion sur la chaîne. S’enchaînera alors le procès d’Assises, diffusé sur le web, créé sur un format totalement innovant. Arte vient d’achever le recrutement des 6 ( et trois autres) jurés sur internet. Donc de vrais jurés, de vrais avocats et magistrats suivront défendront, instruiront et rendront un verdict sur cette affaire qui sera tournée dans un vrai tribunal à Tours en novembre prochain. L’ingéniosité ne s’arrête pas là, Arte pousse le curseur du participatif d’un cran, en laissant la possibilité aux internautes de commenter, donner leur avis mais surtout de consulter le dossier d’instruction afin qu’ils se fassent leur propre idée.

« Intime Conviction associe une fiction avec un projet sur le web. Nous avons fait appel à Denis Poncet (Maha Productions) pour la fiction que nous avons marié à l’agence  Supergazol » précise David Carzon, rédacteur en chef du pôle web d'Arte France. « De plus en plus nous travaillons à l’écriture de projets hybrides avec la direction des programmes. Des contenus et expériences adaptés à tous les vecteurs possibles : TV, TV connectée, web,.. »

Pour la partie procès, Supergazol a travaillé sur la conception du site web pour le recrutement des jurés et de la diffusion du procès, du teaser. L’agence travaille en étroite collaboration avec Maha Production pour la création des modules qui seront diffusés sur la toile, tout comme  pour rendre visible et accessible les pièces du dossier d’instruction. Pour faire le buzz, Supergazol planche sur « une scénarisation forte des évènements, être suffisamment narratif pour tenir en haleine le téléspectateur » précise Olivier Gilbon, président co-fondateur de Supergazol.

Depuis quelques années Arte a placé le web doc à l’honneur sur le digital, mais aussi sur sa télé de rattrapage. Elle a anticipé depuis longtemps les réflexes du multitasking et la force des réseaux sociaux.  Elle a été la première chaîne a diffusé sur Facebook une série « 60 secondes », c’était en avril 2011.

Car capter l’attention des téléspectateurs est devenue LE sujet de la télévision, un objectif impérieux comme le recrutement d’une nouvelle audience, devenue volatile et ultra connectée.

Social TV, ouverture des data, fact-cheking, Tv connectée, transmedia, télévision enrichie: les nouveaux formats narratifs se multiplient, s'inventent, adaptés à tous les écrans semblant être le remède à la multiplication des écrans. Et ce n’est que le début.

 

 

Virginie Achouch

 

LES ARTICLES À DECOUVRIR
Spot TV versus spot web : relooking extrême
VIDEO ADVERTISING avec TEADS Spot TV versus spot web : relooking extrême
Internet est un serial killer !
CULTURE CODE avec NOVIUS Internet est un serial killer !
Le nu version selfie
IN VIVO avec Evolve Le nu version selfie
Le groupe d'après
Tous les jours, faire passer l'actualité de la com'
Repérer ce qui change, souffler sur ce qui bouge, souligner les tendances, faire le plein de contacts.
Cliquez ici.