LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
31 octobre 2014
AccueilPrévisions de Noël : 9 milliards d'E pour le net

Prévisions de Noël : 9 milliards d'E pour le net

Prévisions de Noël : 9 milliards d'E pour le net

Internet s’avère incontournable en ces fêtes de fin d’année. Selon une étude menée par la Fevad et Médiamétrie//NetRatings, 70% des internautes ont l’intention d’acheter leurs cadeaux de Noël en ligne.

Malgré la crise, les intentions d’achat sur le web continuent leur progression et ce, auprès de tous les publics : 70% des internautes ont l’intention de faire leurs courses de Noël en ligne (+6 points par rapport à Noël 2011) et ils sont près de 80% entre 25 et 49 ans. 85% des internautes (soit +5 points vs 2011) consulteront internet depuis leur ordinateur pour préparer leurs achats, tandis qu’1/4 des mobinautes navigueront sur leur smartphone et 2/3 des tablonautes utiliseront leur tablette.

Aujourd’hui, ce sont 31,9 millions d’internautes qui achètent en ligne soit plus de 78% de cette population. D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, en un an, le nombre de cyberacheteurs a augmenté de 5%, soit 1,4 million de nouveaux adeptes. Cette proportion se situe même autour des 90% pour les CSP+ et les 25-34 ans. Quant aux 50 ans et plus, ils sont 74% à consommer en ligne. La Fevad estime que les dépenses de fin d’année sur internet devraient atteindre 9 milliards d’euros soit une hausse de 18% par rapport à Noël 2011 (7,6 milliards).

Acheter sur internet permet d’avoir plus de choix (53% des internautes), de faire des économies (64%) et d’éviter des déplacements (33%). 77% des internautes réaliseront leurs achats de Noël entre le 15 Novembre et le 15 Décembre et 82% des internautes choisiront la livraison à domicile. Les produits culturels et jouets en tête dans la liste du cyber-Père Noël sont les livres (56%), les DVD / Blu Ray (45%), les jeux et jouets (44%).

Selon GfK, le E-commerce poursuit ses gains de compétitivité sur les magasins physiques vendeurs de biens d’Equipement de la Maison (gros et petit électroménager, télécom, électronique grand public, photo, micro-informatique) et de Biens culturels, dans un contexte de consommation plus tendu. L’institut d’études marketing prévoit une part de marché de 17,1% au dernier trimestre 2012 sur ce secteur.

A fin septembre 2012, les ventes de Biens d’Equipement de la Maison sur Internet ont dépassé les 2,3 milliards d’Euros avec une croissance toujours largement positive de +7%. Une croissance qui s’explique par l’ambition affichée depuis deux ans des sites marchands: internet atteint 15,5% du CA réalisé en France en gros-électroménager, et 11,5% en petit-électroménager. A cela s’ajoute la téléphonie mobile. Jusque-là l’apanage des magasins physiques, les nouvelles offres sur le marché de la téléphonie mobile permettent désormais de vendre séparément plus facilement matériel et abonnement. De plus, les familles émergentes de 2011 sur lesquelles Internet s’est très tôt positionné, sont aujourd’hui des best-sellers : tablettes PC, aspirateurs robot, épilation laser, casques audio arceaux, …

La quasi stabilité du nombre de sites vendeurs de biens d’équipement de la maison est relayée par des initiatives e-marchandes pour capter / fidéliser plus de consommateurs. Tout ce qui permet au consommateur de faciliter son expérience d’achat est expérimenté, renforçant les liens entre magasins et boutiques virtuelles. Dans les points de ventes eux-mêmes, les bornes et tablettes s’invitent comme un prolongement affiché de la surface de ventes du magasin.

L’année 2012, en revanche, s’annonce particulièrement difficile pour les biens culturels  à l’aube de la période cruciale de Noël (plus de 40% du CA annuel est réalisé sur le dernier trimestre). Sur internet, les poids du livre (52%) et celui des logiciels de loisirs (17%) sont en fortes croissances au détriment des marchés de la vidéo et de la musique. Une tendance qui a pour but de rattraper le retard historique de ce secteur sur internet. Les marchés du livre et des logiciels de loisirs représentent près de 70% du chiffre d’affaires des biens culturels sur internet alors qu’ils ne représentaient que 30% il y une dizaine d’années.

Le dématérialisé représentait 10% du chiffre d’affaires des biens culturels en 2011 (contre 8% en 2010) et devrait poursuivre sa croissance sur 2012 et les années à venir. Le marché de la VOD par exemple, déjà en croissance de 45% en 2011, devrait atteindre 285 millions d’euros en 2012. Le téléchargement de musique continue également à gagner du terrain. S’il représente aujourd’hui 13% du chiffre d’affaires global de ce marché, GfK prévoit à nouveau une croissance à deux chiffres pour l’année 2012 (+10%). Mais le marché du jeu online est de loin le plus important des marchés numériques. GfK estime son chiffre d’affaires à 430 millions d’euros en 2011, et prévoit qu’il atteindra 550 millions d’euros en 2012. Enfin, le livre numérique ne fait pour le moment qu’une timide percée avec un chiffre d’affaires estimé en 2011 à 12 millions d’euros soit moins de 1% du marché.

LES ARTICLES À DECOUVRIR
La Pub selon Melty
MEDIA avec OnlinePrinters La Pub selon Melty
Spot TV versus spot web : relooking extrême
VIDEO ADVERTISING avec TEADS Spot TV versus spot web : relooking extrême
Cliquez ici.