L'essentiel de la COM'
19 avril 2014
Accueil /  / Les Français champions du multitasking

Les Français champions du multitasking

ETUDE
Les Français champions du multitasking

Si la France est allègrement équipée en tablette, smartphone,... les fonctionnalités les plus innovantes sont loin d'être toutes utilisées. Mais ils sont devant la télé, les champions du multitasking.

Les français utilisent leur smartphone mais avant tout pour envoyer des sms (79%) et passer des appels (75%). Prendre des photos (47%) et filmer des vidéos (31%) sont les deux autres fonctionnalités les plus utilisées. En effet, ils sont à peine 12% à utiliser des jeux, 29% à télécharger des applications gratuites, 17% à écouter de la musique et 19% à effectuer des recherches en lignes. Les 14-23 ans sont les plus grands consommateurs d’applications, qu’elles soient gratuites ou payantes. 47% des personnes interrogées n’ont pas téléchargé d’applications gratuites et 76% n’ont pas téléchargé d’applications payantes. Ils étaient 79% l’année dernière à ne pas avoir téléchargé d’applications, gratuites ou payantes.

Le smartphone NFC (champ de communication proche) est encore relativement peu attendu par les Français (20%), dont la moitié est néanmoins intéressée par l’intégration ces fonctionnalités. En effet, l'étude révèle que 12% des interrogés trouveraient la fonction "moyen de paiement (à la place de carte de crédit) intéressant.

Le BYOD (Bring Your Own Device) n’est pas encore un modèle dominant même s’il s’installe de plus en plus dans le quotidien des Français: 28% d’entre eux apportent et utilisent quotidiennement leur smartphone au bureau, 25% utilisent leur téléphone mobile classique au travail (ou assimilé) et 8 % leur ordinateur portable.43% des Leading Millennials, les 24-29 ans (qui sont plus nombreux à être actifs que les Trailing Millennials, les 14-23 ans) emportent leur smartphone sur leur lieu de travail (ou assimilé), ce qui représente deux fois plus d’individus que les Boomers (les 47-65 ans).


Selon la 7ème édition de l'Observatoire "State of the Media Democraty" réalisé par le cabinet Deloitte, les Français figurent parmi les populations ayant le moins adopté le smartphone avec seulement 55% de détenteurs tandis 72% des italiens, 72% des espagnols et 62% des allemands en détiennent un. Nous serions  par ailleurs le pays ayant le moins adopté les tablettes que la plupart de leurs voisins avec 29% de détenteurs contre 38% en Italie, 38% en Espagne et 33% au Royaume-Uni.

 

L’activité préférée des Français demeure de regarder la télévision (22%, malgré une chute de 3 points de 2012 à 2013), l’utilisation d’Internet à des fins sociales ou personnelles conserve aussi sa deuxième position, étant l’activité préférée de 17% des personnes interrogées (malgré une perte de 4 points en 1 an).

L’usage de la télévision s’accompagne d’un multitasking grandissant sur des activités interactives, véritable levier pour des programmes participatifs : 84% des Français sont des téléspectateurs multitaskeurs’. 31% d’entre eux naviguent sur Internet pendant qu’ils regardent la télévision, 27% lisent leurs emails et 23% envoient des SMS. 49% des Français sont abonnés à la TV payante tandis que 51% ne l’utilisent pas et n’envisagent pas de s’abonner prochainement. Les raisons invoquées par les personnes qui ne sont pas intéressées par des services de TV payante sont d’une part le faible intérêt pour les contenus télévisés (44%) suivi du prix (24%).

 

Côté titre de presse, les populations les plus âgées (77% des 47-65 ans) consultent toujours la version papier magazines. 74% des sondés aiment particulièrement lire les magazines en version papier même si l’information est accessible en ligne. Les journaux en ligne rencontrent, eux, plus de succès auprès des 24-29 ans (12%). Globalement et très majoritairement (84%), les Français se rendent sur un moteur de recherche pour trouver un meilleur contenu au détriment des sites web, réseaux sociaux et blogs.

Chez les abonnés (magazines, journaux), 70 % ont le sentiment de payer exclusivement pour la version papier. La version digitale est encore perçue comme un bonus.

 

Les internautes communiquent de plus en plus au travers des réseaux sociaux au détriment des mails et de la messagerie instantanée. C’est le cas de 18% des Français (+8 points par rapport à 2012) et de 33% des 24-29 ans.

Pour communiquer au quotidien, l’email est utilisé en priorité par 38% des sondés, pour les 47-65 ans ce taux atteignant 44%. Les échanges électroniques sont autant valorisés que les échanges en face à face pour 46% des 24-29 ans (contre une moyenne de 29%). La Corée du Sud se démarque avec 68% de réponses positives.

 

Enfin sur la partie e-commerce, le cabinet Deloitte précise que  41 % des sondés réalisent au moins un achat en ligne tous les mois. Cette tendance est particulièrement remarquable pour 30-45 ans qui sont au fait des usages numériques et disposent d’un pouvoir d’achat supérieur aux 14-29 ans.

Les 14-29 ans marquent le pas des achats digitaux : 7,36 achats mensuels moyens versus 6,4 de produits physiques.

Le PC, reste toujours l’outil de référence pour les achats physiques (53%) et numériques (23%) mais se voit lentement rattrapé par le smartphone pour cette cible (23%).

Internet impacte l’acte d’achat à toutes les étapes du parcours client et s’invite aujourd’hui même en magasin. 12 % des sondés ont même déjà renoncé à un achat en magasin faute d’accès à Internet.

Cliquez ici.