LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
21 octobre 2014
AccueilLa facture énergétique des objets connectés

La facture énergétique des objets connectés

La facture énergétique des objets connectés

Avec l’avènement du numérique, le marché de l’IoT ne cesse de croître. L’AIE tire la sonnette d’alarme et pointe du doigt un gaspillage d’énergie phénoménal.

 

Dans un rapport récemment publié, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) point du doigt les dérives des appareils connectés. A ce jour, 14 milliards d’appareils sont connectés dans le monde (décodeurs, modems, imprimantes, consoles de jeux...) : à eux seuls, ils représentent près de 80 milliards de dollars de perte en terme de dépenses énergétiques ; une chiffre qui pourrait passer à 120 milliards si les fabricants ne font rien pour y remédier. Face à l’appétence des consommateurs pour les objets connectés, le marché ne cesse en effet de s’étendre et touche peu à peu des appareils jusqu’à lors non connectés, comme les machines à laver, les réfrigérateurs, les lampes et les thermostats. La demande de ces nouveaux services avec une population croissante augmentera d’autant plus le gaspillage d’énergie. Face à ce constat alarmant, l’AIE propose de prendre des mesures rapides.

«La prolifération des appareils connectés est source de nombreux bénéfices dans le monde, mais pour l'instant le coût est plus élevé qu'il ne devrait être » déclare Maria van der Hoeven, directrice exécutif de l'AIE. «Les consommateurs perdent de l'argent sous forme d'énergie gaspillée, ce qui conduit à multiplier les sources d'énergie et les infrastructures, plus qu’il ne serait normalement nécessaire, sans parler des émissions accrues de gaz à effet de serre. »

Première défaillance pointée du doigt par l’AIE, les systèmes de veille qu’elle juge inefficace. Le terme de « veille » s’apparente d’ailleurs à un abus de langage, selon l’Agence : il laisse à penser que le dispositif est endormi ou presque éteint, alors qu’en réalité il consomme presque autant que s’il était allumé. En effet, et toujours selon l’étude, les 14 milliards d'appareils connectés dans le monde ont consommé 616 térawatts/heure en 2013. Sur ce total, 400 TWh, soit l'équivalent de la quantité d'électricité consommée par an par le Royaume-Uni et la Norvège, ont été consommées inutilement à cause des technologies inefficaces.

L’AIE appelle les décideurs politiques, les experts en normes, les concepteurs, les fournisseurs de services et les fabricants à travailler ensemble pour réduire ce gaspillage d'énergie. Un certain nombre de mesures présentées dans son rapport permettrait, selon l’agence, d’économiser 600 TWh d'électricité, soit l'équivalent de la fermeture de 200 centrales à charbon d'une puissance de 500 MW. Des mesures qui permettraient de réduire près de 600 millions de tonnes d'émissions de CO2.

LES ARTICLES À DECOUVRIR
Flat design VS flat design
LA TRIBUNE avec ULTRANOIR Flat design VS flat design
Privacy : les appli en question
LA TRIBUNE avec EBUZZING Privacy : les appli en question
La série Les Limiers adaptée aux USA
MEDIA avec OnlinePrinters La série Les Limiers adaptée aux USA
Cliquez ici.