LES SÉQUENCES
DE L’INNOVATION
Marketing, com', pub'
AccueilLes dessous sales du numérique

Les dessous sales du numérique

Les dessous sales du numérique

"La machine est ton seigneur et ton maître" : un livre qui révèle l’insanité des méthodes de Foxconn, le géant qui produit ordinateurs, tablettes, smartphones... des géants du numérique. 100 pages qui claquent comme un coup de poing.

Reconnaissons-le. On aime y croire à cette ère de l’information et de la communication qui se dessinerait sur post-it en buvant du jus de gingembre, bio, forcément bio. Bien sûr qu’on aimerait que la technologie change le monde… en mieux. Mais il faut s’y faire : la société de la connaissance et du partage, pour peu qu’elle existe chez nous, se construit à l'Est sur les enfers d’un bilan qui n’est pas lourd que de carbone…

Foxconn, groupe industriel taïwanais, s’enorgueillit d’être le plus important fabricant de nos matériels informatiques. Fournisseur plus ou moins inavoué de nos marques préférées (Apple, Sony, Motorola, Dell, Microsoft, Nintendo, Hewlett-Packard, Samsung, BlackBerry, LG, HTC, Acer, Asus, Lenovo, Huawei, Nokia, ZTE…), le groupe est surtout connu pour les conditions de travail déplorables qu’il fait subir à plus d’1 million 400 000 ouvriers. Surnommée par ses employés « l’usine à suicide », l’entreprise a pris cependant quelques mesures pour lutter contre les défénestrations : ajouter des grillages aux fenêtres de ses dortoirs. Simple, rapide, efficace et peu coûteux... comme une bonne appli.
 
En quelques pages, découvrez les visages sous les statistiques. Tian Yu, une jeune fille chinoise de 17 ans qui a quitté son village pour rejoindre la ville de Shenzhen et ses 400 000 autres ouvriers. Au rythme des heures supplémentaires non rémunérées, de cadences toujours plus folles, alternant travail de jour puis de nuit, de salaires non perçus… elle n’aura tenu que quelques semaines avant de se jeter par la fenêtre. Lisez les poèmes sombres de Xu Lizhi, salarié de 24 ans, qui s'est également suicidé le 30 septembre 2014…

Pour clore cette plongée dans le réel, la philosophe Celia Izoard livre une analyse critique qui ne  manque pas d’arguments pour mettre à la question le capitalisme du XXIème siècle, où on ne peut que constater qu’en matière d’exploitation de la misère humaine, le numérique n’a rien à envier aux pires excès de l’ère industrielle. Quant au discret patron et fondateur de Foxconn, Terry Gou, il occupe chaque année un très honorable rang dans le classement Forbes des plus grosses fortunes tech. Aux dernières nouvelles, il compte déployer son modèle d'usines en Inde, mais surtout investit dans les robots qui sont comme chacun sait plus chers à l'achat... mais tellement plus pratiques à l'usage.

 

Un ouvrage, joli comme un petit recueil de poésies, qui vous laisse à terre. Une lecture salutaire pour quiconque prétend porter un regard éclairé sur la réalité de la société du numérique.

 

La machine est ton seigneur et ton maître, Yang, Jenny Chan, Xu Lizhi, pour les éditions Agone, cent mille signes, septembre 2015.

A commander chez votre libraire en cliquant ici.

 

Crédit photo : GreenPeace Switzerland

Tags :
ARTICLES À DECOUVRIR
Un toboggan NIVEA qui diffuse de la crème solaire
LE GOUT DE L'EXPERIENCE avec SUPERBIEN Un toboggan NIVEA qui diffuse de la crème solaire
Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
Efficacité Marketing avec ROI\Marketing Dialogue sur les réseaux sociaux : on y a pourtant cru…
Le groupe d'après
Tous les jours, faire passer l'actualité de la com'
Repérer ce qui change, souffler sur ce qui bouge, souligner les tendances, faire le plein de contacts.
Cliquez ici.