L'essentiel de la COM'
18 avril 2014
Accueil /  / Playboy en réalité augmentée

Playboy en réalité augmentée

DANS LE MONDE
Playboy en réalité augmentée

Nouvelles technologies obligent, Playboy se lance dans la réalité augmentée avec Layar. Un support plus vivant qui devrait ravir les lecteurs du magazine, réputés pour leur attachement au contenu de leur journal.

Le dernier numéro de Playboy Pays-Bas propose à ses lecteurs une lecture plus animée grâce à un système de vidéos intégrées, de carrousel d'images, de liens personnalisés et de widgets. Une nouveauté pour le magazine de charme qui donne ainsi la possibilité à ses fans d’interagir avec les jeunes demoiselles. Ceux-ci vont pouvoir voir leurs pin-up préférées se trémousser, parler et interagir avec elles.

«Nous avons une grande quantité de contenu, mais nous sommes limités aux 114 pages du magazine. Avec Layar, nous avons un nombre presque illimité de possibilités de publier du contenu supplémentaire », a déclaré le rédacteur en chef Patrick Goldsteen.

Playboy Pay-Bas travaille sur ce projet avec Limebizz, fournisseur de contenu interactif. Pour accéder au contenu web du magazine, il suffit de numériser les pages spéciales avec l'App Layar. Ces pages spéciales sont tagguées par un logo qui mélange celui de Playboy avec celui de Layar afin d'attirer l'attention du lecteur sur le contenu supplémentaire.

Dans ce premier numéro, les lecteurs auront la possibilité de voter pour leur playmate favorite de l'année dernière, afin d’élire celle qui remportera le titre de Playmate 2012. En couverture du magazine, Beau, Nadine et Lotte, via l’application Layar, prennent vie pour défendre leur candidature. La gagnante du dernier concours, Zimra, présente également sa propre vidéo à travers les pages du mag et des diaporamas de photos supplémentaires des candidates sont accessibles aux lecteurs.

 
Un choix éditorial tendance qui vise les jeunes adultes de 18 à 30, ceux qui ont grandi dans l'ère numérique et ne peuvent plus se passer de leur smartphone. Un choix judicieux également puisque, comme le fait remarquer Patrick Goldsteen, les lecteurs de Playboy sont beaucoup plus en contact avec le contenu des pages qu’un lecteur de magazine classique… 

 

 







 

Annonceur / Secteur

Cliquez ici.