L'essentiel de la COM'
18 avril 2014
Accueil /  / Comment tirer son épingle sur Pinterest ?

Comment tirer son épingle sur Pinterest ?

DANS LE MONDE
Comment tirer son épingle sur Pinterest ?

Pinterest vient d'ouvrir son bureau parisien et réalise aux USA des "tests de monétisation". Rencontre lors de la conférence Flow avec Stéphanie Tramicheck, directrice générale de Pinterest France.

Pourriez-vous revenir sur les chiffres des usages utilisateurs présentés lors de la conférence Flow ?

Stéphanie Tramicheck : Il y a deux millions de Pin par jour dans le monde dans la catégorie mode. La durée de consultation de cette catégorie est de 7 minutes. Elle est dans le top 5 des catégories sur Pinterest. 36% des utilisateurs qui ont acheté un produit en boutique disent avoir été influencés par leur épinglage. 80% des répondants disent être influencés par les produits qu’ils ont vus sur Pinterest dans leur acte d’achat. 41% du partage fait sur les  e-commercants vers les réseaux sociaux sont vers Pinterest.

Un consommateur qui est sur Pinterest a un pouvoir d’achat de 160 $. Pinterest, ce n’est pas du volume, c’est de la qualité. Ce n’est pas la course aux followers, au trafic maximisé. C’est un trafic très qualifié que l’on apporte aux e-commerçants avec un taux de conversion beaucoup plus fort, même si le trafic semble un peu plus faible par rapport à d’autres sites. Pour un publisher, c’est un nombre de pages vues plus important que quelqu’un qui arrive d’un autre site référent.

Pinterest est vraiment un outil personnel pour les épingleurs, on accroche dans ce tableau les choses que l’on a envie d’avoir, de faire et non pas parce qu’il s’agit de participer à un concours. Nous prohibons les concours car nous voulons conserver la qualité du réseau. Il y a un attachement profond au produit qui est lié aux centres d’intérêt de la personne à chaque image épinglée. Quand elle passe à l’action, qu’elle clique sur un pin pour aller voir un site, c’est qu’elle est vraiment intéressée.

 

Quels conseils donneriez-vous aux marques ?

Stéphanie Tramicheck: Utiliser au maximum la viralité de Pinterest en favorisant l’épinglage sur leur site, en y apposant le bouton Pin It à la fois sur les contenus produits mais également les contenus aspirationnels.

Pour un retailer, sur l’étiquette, il peut inviter les consommateurs à partager un produit. Cela permet de faire un relais vers le site e-commerce et en même temps de favoriser la découverte sur le point de vente, soit dans la vraie vie. Donc, de favoriser alors l’acte d’achat en ligne ou en boutique.

La création de Pin It passe par le merchandising, les emailing, les newsletters, faire en sorte qu’il y ait toujours le bouton sur les images pour faire travailler la communauté pour soit.

Enfin, il faut utiliser les outils d’analyse et créer des tableaux pour connaître les produits que les gens aiment.

 

Quelle est votre proposition pour les marques ?

Stéphanie Tramicheck: Pour l’instant tout est gratuit. Nous avons annoncé la semaine dernière que nous commençions à faire des tests de monétisation uniquement aux USA, pas en Europe. Ce qui est très important, c’est de préserver l’expérience utilisateur : nous souhaitons qu’elle reste fluide. Nous pensons qu’à travers l’expérience de la publicité, nous pouvons enrichir cette expérience utilisateur et pas juste implanter une bannière.

 

Quels sont vos derniers chiffres d’audience ?

Stéphanie Tramicheck: Nous nous référons aux derniers chiffres de Comscore soit 53,3 millions d'utilisateurs dans le monde.

 

Quels sont les atouts de Pinterest vs les autres réseaux sociaux ?

Stéphanie Tramicheck: La grosse différence c’est la pérennité de l’information. Le travail de contenu reste, du coup on peut investir un peu plus dans un contenu de qualité. Nous sommes sur du qualitatif et non du quantitatif. On veut offrir une expérience avec du contenu pertinent car l’usage de la plateforme est très personnel. Les autres réseaux sont davantage dans l’instantanéité.

Pinterest est une plateforme à travers laquelle véhiculer son identité, son ADN, son image et beaucoup plus facile. Cela résonne beaucoup plus dans le secteur du luxe par exemple.

 

Quelle est l’ambition de Pinterest en France ?

Stéphanie Tramicheck: Accélérer notre croissance en termes d’utilisateurs et en termes de marques utilisatrices. Il est important pour nous de travailler avec des partenaires pour ramener du contenu de qualité.  Le réseau a une très belle notoriété en France, mais nous avons besoin de revenir aux fondamentaux, réexpliquer son utilisation et comment tirer parti de Pinterest.

 

Quels sont pour vous les meilleurs cas vus sur Pinterest ?  

Stéphanie Tramicheck: Four Season’s a réalisé une opération marketing très qualitative. A chaque chambre réservée dans cet hôtel, le community manager de la destination donne en fonction des centres d’intérêt de la personne, des conseils sur ce qu’elle aimerait voir ou faire dans la ville visitée. Il se transforme en concierge et prépare un voyage personnalisé. J.Crew a vendu une montre en exclusivité sur Pinterest : le modèle s'est vendu en quelques minutes seulement. Mais il y a de nombreux autres exemples.

 

Propos recueillis par Virginie Achouch

 

Cliquez ici.