L'essentiel de la COM'
30 septembre 2014
Accueil /  / Comment répondre au bad buzz sur facebook

Comment répondre au bad buzz sur facebook

DANS LE MONDE
Comment répondre au bad buzz sur facebook

Si de nombreuses marques ont souffert de bad buzz sur internet, voici peut-être le meilleur exemple d'un excellent retour à l'envoyeur. Il est signé Bodyform et ne manque pas d'humour.

Tout a commencé le 8 octobre dernier quand un utilisateur de Facebook a posté un message sur la page de Bodyform, le fabriquant britannique de protections périodiques féminines, l’équivalent de la marque Nana. Richard Neill a donc posté un long message drôle, dans lequel il affirmait que la marque avait passé 30 ans à lui mentir dans ses publicités. En voyant ces femmes totalement épanouies pendant leurs règles (appelons un chat, un chat), dansant, sautant, il avait regretté lui-même d’avoir un pénis. Depuis, en vivant avec sa petite amie, Richard s’est rendu compte de la supercherie : une fois par mois, elle se transforme en suppôt de Satan.

 

Le post de Richard Neil a provoqué un premier buzz en suscitant plus de 92 000 likes et plus de 4 000 commentaires. La marque et son agence Carat ont répliqué il y a deux jours avec une vidéo encore plus drôle, directement adressée à Richard, devenu la star du net.

Bodyform a fait intervenir la big boss jouée par Caroline Williams. Elle s’adresse directement au floué et lui demande pardon. Elle lui explique, en sirotant une boisson bleue non déterminée, que oui, ils avaient menti, que les résultats des focus group étaient si effrayants qu'ils avaient préféré dissimuler la terrible vérité : les femmes sont horribles pendant la période de leurs règles…. Cette dernière termine par lâcher un pet, et apostrophe Richard Neil d’un « Oh, pardon, Richard ! Vous ne saviez pas qu'on faisait ça aussi... »

Une vidéo vraiment drôle, ironique à souhait, comme on les aime. Peut-être apprendrons-nous dans quelques temps que Richard Neil était de mêche avec la marque. Peu importe. Cette réponse est une réussite et prouve que la marque a beaucoup d’humour et qu'elle ne fait pas l’autruche. Quoiqu'il en soit, elle aura réalisé un changement radical de son discours et un sacré coup. Comme quoi la vérité paie : le film a déjà été vu plus d'un million de fois.


Cliquez ici.